Toi-Nous de Claude Colson

Comme son prénom ne le dit pas, c’est un homme. Il est né en 1949 en France, dans le Hainaut-Cambrésis où il vécut très longtemps. Chti dans l’âme, il y reste très attaché, bien qu’il vive actuellement en banlieue parisienne. Études secondaires dans le Nord, bac littéraire, études supérieures à La Faculté des lettre et sciences humaines de Lille. Agrégé d’allemand, il est encore aujourd’hui professeur de lycée.

Il est père de trois grands enfants. C’est en 1995 qu’il est venu à l’écriture par la poésie, genre qu’il cultive toujours, même s’il écrit aujourd’hui également de la fiction, notamment des romans courts.

*****************************

Il a publié Léna, une rencontre (Chloé des Lys - 2007),
Saisons d’une passion (Chloé des Lys - 2009, autoédité en 2002).
Toi-Nous vient de paraître, chez Chloé des Lys.

Dans ces trois livres d’autofiction sur l’amour passion, dont chacun peut être lu séparément, il mêle de façon originale dans un récit la nouvelle, le journal et les poèmes en vers libres.

*****************************

Toi-Nous

Un récit.
Une rencontre sur internet.
Une histoire d’amour. Une passion aux débuts fulgurants malgré les multiples obstacles.
Puis, chez elle, l’affadissement brutal. Inexpliqué, incompréhensible pour lui, voire pour elle. Des caractères de feu. La volonté commune d’y croire encore qui les fait « repartir » 22 fois après 22 ruptures. L’impossible, l’ambiguïté, le vouloir, l’irrémédiable : vous trouverez toutes ces étapes de la passion amoureuse dans ce court opus que Claude Colson nous livre en alternant, une fois encore - mais encore différemment - récit, poèmes en vers libres et journal intime.
La violence des sentiments, la force des mots.

******************************

Précisions sur le contenu et extraits

La structure apparemment chaotique, avec ses trois genres d’écriture, rend compte d’une histoire d’amour qui ne l’est pas moins, mais cette fois réellement.
Échaudé par quelques passions antérieures, Yves, qui mène une vie stabilisée, rencontre Mariane sur le net. Six mois de lutte contre lui-même et il finit par céder. Mal lui en prend….. N’est pas Ulysse qui veut, pour savoir résister aux Sirènes.
…Le jour prévu pour leur rencontre arriva enfin .Yves partit très tôt, en voiture, et fut sur place plus d’une heure avant l’arrivée du train de Mariane. Il lui téléphona régulièrement le long du trajet, puis l’attendit, très calme. Bien des questions se pressaient dans sa tête : se plairaient-ils encore une fois face à face ? Soudain, dix minutes avant l’arrivée du train, une sorte de panique l’envahit…

NOIRE

Noire ton image devant mes yeux
Noir le regard qui me sourit
Noir le cheveu, vif comme feu
Noire la vêture comme parure
Majestueuse et libre
Tu embrases mon désir
En moires noires