Auteur: Christine Brunet
Titre : E16
Editeur: Editions Chloé des lys
ISBN: 978-2-87459-685-8
Prix: 22,10
Nbre pages: 201
*****************************************************************

BIOGRAPHIE

Née dans le sud de la France, elle passe toute son enfance à Aubagne, patrie de Marcel Pagnol. Passionnée de langues, elle poursuit alors des études de tchèque qui l'amènent à Prague, à l'université Charles, puis au Caire pour apprivoiser la langue arabe.

Elle part en Bourgogne puis en Grande-Bretagne. C'est à Preston qu'elle commence à écrire, d'abord des récits de science-fiction puis des romans d'aventure et des thrillers. Après un détour dans le centre de la France, elle retrouve son sud natal.

Grande voyageuse, elle parcourt le monde. De Madagascar au Ladakh, du delta de l'Orénoque au Gobi (...), elle exerce son esprit critique et son sens du partage.

Rédactrice en chef de la revue littéraire "Les petits papiers de Chloé", également présentatrice de l'émission culturelle mensuelle ACTU TV, elle poursuit sans relâche son travail d'écriture.

Après Nid de vipères , Dégâts collatéraux et Le dragon bleu, E16 est son quatrième thriller.

Son site auteur: http://www.christine-brunet.com

Résumé

Londres.

Les découvertes macabres s'enchaînent. Un coupable tout trouvé, Nils Sheridan, patron de la nouvelle police européenne, dont le passé d'activiste ressurgit comme un coup de tonnerre. Coupable ou innocent ?

Le face à face entre policiers se transforme très vite en un jeu du chat et de la souris hasardeux tandis que la liste des victimes s'allonge. Les coups bas s'accumulent au fil des heures. Les mâchoires de la haine se referment inexorablement sur des personnalités troubles engluées dans leurs contradictions.

Entre passé violent et présent houleux, une enquête qui entraînera désillusions et destructions dans son sillage.

Extrait

Anton Vykypel lança à la webcam un dernier baiser à sa jeune épouse, Martha, restée à Prague, et quitta le tout nouvel appartement de fonction alloué à son arrivée à Londres, trois ans plus tôt. Un regard de mécontentement vers le ciel éternellement gris, il se dirigea vers sa place de parking en un petit footing pour éviter de trop se mouiller.

Mister Vykypel ?

Le Tchèque se retourna et dévisagea la concierge, étonné de ce rappel.

Oui ?

On a laissé une enveloppe à votre attention…

Le grand blond cendré, baraqué, au type slave prononcé, prit le papier qu’on lui tendait, observa son nom dactylographié puis leva les yeux vers la petite boulotte encore en chemise de nuit et bigoudis.

Qui vous a remis cela ?

Aucune idée… Je l’ai trouvé sous ma porte, ce matin, alors que je sortais les poubelles.

Un remerciement du bout des lèvres et il se glissa dans sa voiture, histoire de se mettre à l’abri pour découvrir le contenu du mot.

A l’intérieur, un texte imprimé, sans doute à l’aide d’un traitement de texte classique. Il fronça les sourcils en décryptant le contenu : « Sheridan, votre patron, est un ripou, un traître à sa cause et un assassin. Quelques jours de filature vous en convaincront. »

Aucune signature… C’eût été trop beau !