"Les 10 petites négresses" de Bob Boutique

une lecture de Paul Vanmelle dans l'Inédit NOuveau 274


J’ai beaucoup parlé déjà de Chloe des Lys, cette maison d ‘édition qui se veut multiple et diverse (trop ?) au point de confier la présentation de ses ouvrages aux auteurs eux-mêmes, avec le risque de se perdre si l’auteur n’est qu’un auteur sans formation professionnelle.

Mais quand cet auteur est libraire et même bouquiniste, que son style est joyeux, qu’il n’hésite pas à utiliser une consoeur célèbre pour choisir le titre de son polar « les dix petites négresses », quand il est de plus un surprenant polygraphe et une manière d’humoriste à froid jamais fatigué, je craque, surtout si son nom à l’air d’une plaisanterie qu’il faudra oublier; Bob Boutique.

Car après deux volumes de « Contes bizarres » écrits en langage parlé français mélangé habilement avec du flamand (que les pointus appellent néérlandais) , le savoureux patois de la capitale belge, le brusseleer, il a le souci majeur de ne pas se prendre au sérieux.

Et qu’importe si les négresses sont blanches !

(Paul Vanmelle dans l’Inédit Nouveau 274)