Alain Magerotte

J'ai lu.... "Les rendez-vous de Marissa"
de Claude Danze

par Alain Magerotte

Claude Danze a un goût prononcé pour les voyages. La preuve ? Il n’a pas hésité à quitter son Namur natal pour venir s’installer à Jette (commune bruxelloise). Dès lors, quoi de plus normal de voir notre homme pousser la curiosité un peu plus loin en nous emmenant, par le biais d’un premier roman, en Egypte et en Irlande.

On y croise des personnages profondément humains, porteurs d’un a priori favorable envers leurs semblables. Un peu d’amour dans ce monde de brutes, ça ne peut pas faire de mal, bien au contraire.

«Les mains sur les hanches, très élégante, très «pro», Marissa Whelan sembla d’un regard circulaire, prendre possession de la terre égyptienne.» Voilà présentée, en quelques mots, l’héroïne du roman.

Marissa est amoureuse de Nick de quelques années son aîné. La différence d’âge ne semble pas être un obstacle pour s’envoyer en l’air d’autant que Marissa est hôtesse et Nick, ex pilote.

Marissa a eu la douleur de perdre sa maman, Maureen. Son père, Brian est inconsolable… mais trouvera une nouvelle force de vivre à nouveau, non seulement par l’amour que lui portent ses filles (Marissa et Caitlin), mais aussi par la rencontre avec Marliese Thiele.

Wie is dat ? Cette jolie teutonne, ex petite amie de Nick (il y a bien longtemps), s’est échappée d’une secte, «La Demeure Céleste», pour trouver refuge chez nos héros. C’est Karl, son amant, qui l’avait entraînée dans cet engrenage infernal pour y subir «des années d’une alimentation sous-protéiné au nom d’on ne sait quelle pureté du corps ou de l’esprit.»

Les lieux et les endroits sont décrits avec une telle précision que je ne doute point un seul instant que l’auteur a pris des notes lors de ses différents séjours dans les pays précités.

Il y a deux passages que j’aimerais mettre en valeur, le premier est d’ordre psychologique ou esthétique (ou les deux !), le second est plus littéraire, jugez plutôt :

«- Tu sais, les hommes, je ne pense pas qu’ils cherchent la femme parfaite. Je crois qu’ils aiment les femmes pour les petites imperfections qui les leur rendent accessibles…»

«Les deux paires d’yeux bleu profond, l’une héritée de l’autre à travers deux générations s’embuaient, des larmes menaçaient les joues fraîches de l’une, les joues un peu ridées de l’autre.»

Alors, amateurs de beaux sentiments et de voyages : embarquement immédiat. Agence : Chloé des Lys. Prix du voyage : 20,70 €.