Carine-Laure Desguin

J'ai lu.... "En quête de sens" de Christel Marchal

par Carine-Laure Desguin


Un livre qui se lit comme une inspiration. On retient son souffle pendant cent trente pages et on expulse une longue, très longue expiration !

Un livre ? Non, non, ce n’est pas un tas de feuilles de papier ! Tout le long de ce parcours initiatique dans cette belle capitale, Bruxelles, je n’ai perçu que des sentiments, des émotions. Je n’ai pas lu, j’ai cherché Agathe, j’ai regardé ses dessins, j’avais envie de dire à Léo : bouge-toi et retrouve-les, accélère, t’occupe pas du reste…

Parfois, je craignais…Quels seraient les gestes de Louise, la maman d’Agathe ? Quels étaient ses desseins ? J’ai eu peur… Vous aussi, suivez-moi…

Page 14 : Agathe, dans la coquille de pierre où tu t’es enclose, trouverons-nous la faille, la fêlure esquissée ? Agathe, pas à pas, saurons-nous, au noir de tes nuits, nous glisser mot à mot, pour ne pas te briser ?

Page 18 : Peut-être parfois derrière tes cils naissent des arcs-en-ciel, des aurores radieuses.

Page 21 : Je sais ! Vous me l’avez déjà dit ! Notre relation fusionnelle ! Je sais ! Vous vous répétez, docteur !

Page 26 : Fait divers : encore un enlèvement d’enfant.

Page 27 : Il n’y a pas d’horizons inaccessibles.

Page 30 : Ton petit air fripé qui ne comprend pas la douleur. La douleur de vivre. La douleur d’être. La violence de naître.

Page 35 : Léo engloutit la distance qui le sépare de Louise et d’Agathe.

Page 57 : Un psychiatre ! Un crétin oui ! Un crétin qui ne sait pas qu’entre autiste et artiste, il suffit d’une lettre…

Page 80 : La fillette que je recherche me laisse des dessins par-ci et par-là…

Page 109 : Les réponses sortiront-elles de la bouteille ?

Suivez Agathe, regardez ces dessins et tout comme moi, laissez-vous séduire par cette histoire.

Une écriture légère comme l’envol d’un oiseau, des mots justes et colorés d’une nuance pastel ; et ce ton poétique, qui nous prend par la main comme par magie et qui nous souffle « viens, viens, suis Agathe, et tu sauras pourquoi il faut mettre un R à la place du U…

Beau
Beau
Beau
Beau
Beau

Et savez-vous pourquoi je dis beau beau beau beau beau… ?

Ouvrez ce livre, cherchez ce qui se cache derrière cette photo de couverture, derrière cette préface signée Benoît Coppée, auteur de Julie…

Sans tomber dans le piège du pathos, Christel Marchal éveille en nous, par une écriture pleine de métaphores légères comme des plumes et certainement une expérience de thérapeute attentive, des émotions, des questions mais aussi des réponses. Toutes simples, ces réponses…

Je n’en dis pas plus au sujet de cette histoire, elle ne se résume pas. Question de pudeur.

« En quête de sens », un petit sachet d’amour avec dedans des douceurs à distribuer sans modération !

Beau.
Beau.
Beau…