Bob Boutique

J'ai lu.... "Nid de vipères"
de Christine Brunet

par Edmée De Xhavée

Waou ! J’en suis encore haletante et décoiffée ! J’ai ce livre depuis sa sortie. Ce qui fait qu’il me tient compagnie depuis plus de deux ans. Mais pour une raison ou l’autre je ne l’avais même pas commencé.

Il faut dire que ce n’est pas du tout le genre de livre que je lis pour le moment, sans critique envers le genre, c’est juste que comme tout le monde j’ai mes préférences. Qu’on peut aussi appeler « habitudes »…

Mais il est bon de parfois mettre le nez ailleurs que dans ses affaires habituelles ! Et je ne l’ai pas regretté car pas de risque que ce livre m’endorme au lit… au contraire ! C’était un peu comme boire un espresso bien tassé à chaque fois…

Extrêmement documenté semble-t-il – Christine doit être devenue une experte en mafias mondiales, en armes, en plongée, en traitements médicaux, en laboratoires de drogues, en trafics, en combines, en contrats de tueurs à gages, en combats, le tout dans des lieux très différents et parfois sophistiqués. On fait même des incursions dans de vieilles demeures familiales aux traditions immuables.

Une mosaique très complète pour une aventure – car l’héroïne initiale, Aloys, n’en est pas à sa dernière, pas plus que son comparse Nils Sheridan – découpée en images très réalistes et allant des souffrances les plus violentes aux sentiments les plus confus et tendres.

Et… les apparences ne sont jamais autre chose que trompeuses ! Christine Brunet a l’art de cacher des images derrière les images, d’alterner le chaud et le froid (très chaud et très froid), de faire sans cesse rebondir l’aventure – faite de bien des missions périlleuses où on meurt beaucoup et jamais dans son lit.

Et puis… qui donc sont Aloys et Nils ? Qui sont-ils vraiment ? Increvables en tout cas, c’est indéniable, pour notre plus grand plaisir puisqu’ils opèrent à présent dans d’autres volumes de cette série que l’on espère … neverending comme ses héros.

485 pages de toute allure, un vrai bonheur !