Céline Gierts

J'ai lu.... "La Marie-Thérèse"
de Hugues Draye

par Céline Gierts



Mais qui est donc Marie Thérèse ? Marie Thérèse a-t-elle tant de charisme pour que ces quelques mots prononcés distraitement, sans sérieux ou avec médisance intentionnelle bouleverse la journée de José ?

Marie-Thérèse ou l’effet pygmalion : « Apporte moi un peu de considération et je serai meilleur, traite moi comme un moins que rien et je ne te décevrai pas dans ton diagnostic» ? Sommes-nous tous esclaves du regard de l’autre ?

Qu’est-ce que cette femme représente pour José pour que ces quelques mots prennent tant de pouvoir sur son estime de lui-même et sur sa perception des autres ? Est-il amoureux ? Ressemble-t-elle à tous ceux qui l’ont méprisé ou aimé avant elle ?

Voyage d’un homme au centre de lui-même. Dans sa tourmente et son questionnement, les autres ne peuvent être que des images soumises à son imagination sans fin. José n’ouvre pas réellement sa porte à l’autre, il est trop occupé à se chercher lui-même et à lutter contre les fantômes de son passé.

José témoigne de la fragilité et du questionnement humain, de la vulnérabilité à la parole de l’autre. Une histoire originale en deux versions pour nous rappeler le poids de mots et du regard que l’on porte au monde et sur ceux qui y vivent ou y survivent…