J'ai lu.... "Le Donjon du Poète Fou" de Christophe Leurquin

par Myriam Gourdange de "Temploux Info"



C’était un vendredi, fin de matinée..j’avais rendez-vous à Montegnée, avec un radiologue très sympa, pour un gros dossier. J’arrive à 11h45, comme prévu, et le radiologue me dit qu’il est désolé, qu’il a du retard, et qu’il ne pourra me recevoir avant 12h45.

Bon, j’ai le temps et un livre dans mon sac. « Le donjon du poète fou ». J’ai quelques appréhensions, j’avoue, parce que c’est un premier livre ; puis j’ai promis à l’auteur de donner mon avis, donc ça m’embêterait si c’était nul.

Allez, j’ouvre et je me lance…..Déjà l’écriture…personnelle, poétique, de celle qui vous téléporte dans les lieux du récit…oui, je vois la rivière, les collines, les prairies, la végétation….De temps en temps, ma gorge se serre…et zut ! il est déjà 12h45 !

L’après-midi, je suis au CHR de Namur, et rebelotte, le médecin a du retard…grand bien lui fasse, j’ai un livre à poursuivre….sauf qu’au fur et à mesure, l’émotion monte.
Ca y est, à la grande fête, j’ai les larmes aux yeux. Mieux vaut que je referme le livre…ou plutôt, je préviens la secrétaire que j’ai des coups de fil à passer puis que je reviendrai un peu plus tard…et je vais m’enfermer dans ma voiture, sur le parking du CHR, pour pouvoir tranquillement, terminer ce fabuleux livre.

Ce livre ? Les gens sérieux diraient que c’est un récit initiatique, celui d’Eric, le ‘Je’ de l’histoire. Mais c’est beaucoup plus que cela….Quand vous le lirez, vous rencontrerez Corentin, dont la seule folie n’est de garder de la vie que ce qui élève…vous entendrez Aurore chanter, comme résistance à l’horrible….vous aimerez Léon, le vieux sage, qui vous enveloppera de sa bienveillance…vous apprécierez aussi le curé, tellement vrai et tellement curé qu’il virera sa cuti…. Puis il y a aussi le baronnet, caricature d’une certaine société, et l’évêque, caricature de l’église, et d’autres vies aussi…..

Puis il y a vous ! Je vous jure ! Vous êtes dans le livre ! Même que vous jetez un bout de papier dans un grand feu ! Bien sûr, la fulgurance d’Aurore et Corentin ne peut vieillir, et le choc est terrible. Mais la lumière est transmise….

la folie de ce livre, c’est cette fêlure en nous tous, dans laquelle les mots de Christophe, l’auteur, s’engouffrent….

Si vous ne sentez rien, c’est que vous allez très mal. C’est que par peur ou raison, vous avez bétonné en vous cette fêlure. Alors prenez contact d’urgence avec un psy, et après quelques séances coûteuses et inutiles, recommencez ce livre. Continuez jusqu’à ce que la lumière filtre…

Pourquoi (re)parler de ce livre en particulier dans Temploux Infos ?

Parce que Christophe, l’auteur, Madame Monsieur, s’appelle aussi Leurquin et qu’il est né à Temploux pardi ! COCORICOOOOO !

Bon, je vais vous laisser, je dois téléphoner à notre mayeur, voir comment on peut mettre le nom de cet auteur ‘futuremment’ célèbre quelque part à Temploux, avant qu’on nous le pique.. Qu’en pensez-vous : une rue ? la bibliothèque ? Ou…..y a pas un donjon en ruine quelque part ???

A lire sans attendre.