Chantal Parduyns

J'ai lu.... "Contes Bizarres" de
Bob Boutique

par Chantal Parduyns et d'autres...



Aujourd'hui je suis allée à Tournai la Page, j'ai trouvé tes contes...

J'ai commencé à lire en mangeant et je n'ai pas su m'arrêter avant la fin de la première histoire ! Je n'ai pas osé commencer la deuxième... Je me réserve ce plaisir pour mon voyage en train vers le boulot mardi.

J'aime beaucoup, Bob ! Et ton personnage deux boas est irrésistible ! Simple mais efficace, je l'ai tout de suite vu, je lui ai pris la main et je me suis laissé emmener... et j'ai été triste à la fin de l'histoire.

Plus fort encore. Tes contes traînaient sur la table de la cuisine. Ma fille a commencé à lire une histoire en plein milieu du bouquin... J'ai remarqué qu'elle ne la lâchait plus... Donc félicitations, Bob ! Et grand merci pour le plaisir que m'a procuré Lady Mary !

J'ai hâte de découvrir tes autres contes. Merci Bob pour ce texte génial !
Encore Chantal Parduyns, écrivaine

Bob vous prend par la main et vous entraîne dans des histoires qui vous secouent de rire et d’horreur. Une narration rythmée d’images surprenantes (qui irait imaginer les grues de Zeebrugge comme des tours Eifel cassées ?), de clichés revisités, de clins d’œil (comme ce plombier qui débarque en pays inconnu avec une valise en carton), de jeux de mots, d’apartés destinés au lecteur.

On ne prend presque pas le temps de respirer entre une image inédite et une scène humoristique ; on dévore ces histoires à un train d’enfer jusqu’au dénouement annoncé par une petite phrase : « Et arriva ce qui devait arriver ». Mais, surprise ! Ce fil conducteur qui relie toutes les histoires (sauf une) introduit une chute imprévisible, à laquelle le lecteur n’est absolument pas préparé !

Et que dire des personnages ? Campés entre la caricature et des êtres de chair et d’os, ils ne passent pas inaperçus ; ils étonnent sans cesse et attendrissent le lecteur. Bob nous les décrit à grands traits rapides avec un art consommé du détail qui frappe. Ils sont drôles jusqu’au ridicule et très sérieux, émouvants de naïveté mais perspicaces, engoncés dans leur petite vie mais créatifs. On ne peut s’empêcher de les suivre passionnément dans leurs aventures et de les aimer.

Les contes bizarres de Bob sont des aventures clownesques entre tristesse et rire parsemées d’immenses bouffées de tendresse. Bref, un moment de plaisir à consommer sans modération ! Alors, installez-vous confortablement, ouvrez les yeux, ceux que vous aviez enfant pour aller au cirque, et dévorez ce livre !

Josette Lambrechts, écrivaine

Je viens de terminer ton livre de contes bizarres.Je me suis littéralement délectée: bien écrit, suspense assuré, personnages qui ne paraissent pas ce qu'ils sont ou ... qui ne sont pas ce qu'ils paraissent... Bref, de quoi passer d'agréables (hum... inquiétants parfois) moments en compagnie de personnages on ne peut plus "Brusselaires".

Et tous plus différents les uns que les autres. Dis-moi, là tout à fait entre nous, tu ne fais pas de cauchemars en repensant à eux ? Ou en relatant leurs exploits ?"

Franck Pélissier, écrivain

Eh bien, à mon tour, j'ai enfin terminé le livre de Bob et je confirme mes premières impressions : Bob a beaucoup de talent.

Non seulement ses contes sont remarquablement écrits, mais ils démontrent que leur auteur possède une imagination particulièrement fertile. Et puis il y a cette aptitude à décrire des situations de façon si réaliste qu'elles en deviennent criantes de vérité.

Vous l'aurez compris, j'ai vraiment passé un très agréable moment à la lecture de ces Contes Bizarres que je ne saurai que recommander à tous. Et je me porte déjà candidat à l'achat de la suite des aventures de Bob, qu'il s'agisse d'un recueil de contes, d'un roman ou de tout autre objet littéraire, identifié ou non

Jean Vigne, écrivain

Et bien, ça y est... j'ai terminé le livre de Bob,

Après la lecture, en vrac, de Nicci French (Aide-moi...), Pierre Magnan (Laure du bout du monde), Jean-christophe Grangé (Le serment des limbes), Julie Buxbaum (L'amour et son contraire), Jean-baptiste Piotto (le père noël est...), un auteur local qui produit en tout petite quantité (ça me rappelle quelqu'un ), voilà que j'ouvre la première page des Contes Bizarres d'un certain Bob boutique...

Disons le tout de suite, le livre de Bob, par son style mais aussi, par les 11 histoires qui se suivent mais ne se ressemblent pas, ne démérite pas (bien au contraire). Un style agréable, enjoué malgré la gravité de certaines situations, pour nous dépeindre avec un humour (un peu noir, parfois ) des scènes ou le suspense et le frisson côtoient la vie quotidienne.

Il dépeint avec brio nos petits travers, nos peurs, nos phobies. Finalement, Bob nous explique que dans l'existence, parfois, tout peut basculer à cause d'une simple décision (mauvaise, le plus souvent) et que le quotidien ne nous protège pas du pire...

Tout cela nappé d'une sauce délicieusement épicée sans jamais être écœurante... Bravo Bob, j'attends avec impatience "the number Two"...

Chantal Adam, écrivaine

Mon cher Bob, Une dame qui était présente à la soirée du P.A.C m’a subtilisé ton livre (ainsi que celui de Dominique d’ailleurs) avant que je puisse dire ouf ! Cette dame est une « romanivore » : 3 à 4 bouquins semaine. Voici le commentaire qu’elle me donne de tes « Contes bizarres » :
« J’ai aimé le style franc, sans détour, sans ambages. La façon naturelle d’employer du « brusselers » m’a bien fait sourire même si ma mémoire est infidèle (il faut dire que cette dame avait, il y a bien longtemps, un oncle boucher à Bruxelles à qui, enfant, elle rendait souvent visite).

En une seule soirée, ces contes m’ont fait passer du rire (La grosse) à la compassion ( Le Bunker d’Hitler), aux frissons (Il neige). Autant dire que je ne me suis pas ennuyée. chaque histoire se terminant j’avais envie d’en connaître une autre. Cela est rare et d’autant méritant.

Les textes sont bien aérés. L’idée de mettre les dialogues en caractères gras est surprenante mais finalement bien pratique vu mon âge avancé. Une petite remarque : une erreur dans la pagination ; la page 93 précède la page 92 ?). Tu transmettras à ton collègue mes sincères félicitations.

Cathy Bonte, écrivaine

Bob Boutique ... Un nom comme ça, ça ne s'invente pas, c'est déjà tout un programme ! Si on ajoute à ça un esprit déjanté, une propension à ne rien prendre au sérieux (surtout pas lui-même) et un coeur gros comme ça ... Voilà notre Bob tout craché !

J'avais déjà eu l'occasion de lire 4 de ses contes sur son site, mais préférant la lecture dans un livre que sur un écran, j'avais patienté jusqu'à la sortie du bouquin pour lire le reste, espérant que les 7 autres contes seraient du même acabit que les 4 premiers. Eh bien je n'ai pas été déçue; je les ai sincèrement adorés !

D'abord, il y a sa façon de raconter, avec ce petit fil rouge qui revient toujours, débutant par "il était une fois" (car ce sont de vrais contes !) et puis le fameux "et arriva ce qui devait arriver", pour finir par une fin tragique à laquelle on ne s'attendait pas du tout. Admirable ! Et tout ça avec un humour sadique qui marche à merveille et une flopée de belgicismes, purs produits du terroir : une délectation !

J'aime beaucoup également les dessins de Bob qui me font un peu penser à ceux de Sempé. C'est une très bonne idée d'avoir illustré les contes, sans toute fois dessiner les personnages, laissant la part d'imagination aux lecteurs.

Et puis il y a les histoires en elles-mêmes. Quand on pense qu'il va y avoir un mort, il n'y en a pas; quand on espère une fin heureuse, elle est tragique; quand on s'imagine que ... ben non, c'est pas ça du tout ! Bref, au bout du "conte", on arrête d'essayer de penser à la place de l'auteur (complètement déjanté de toute façon) et on se laisse emporter par l'histoire, on partage la terreur des héros et on subit la fin, en souriant largement parce que "tiens, j'avais pas pensé à ça" ou bien "ah merde, quelle fin !".

Mon conte préféré ? Je les ai tous aimés, mais j'ai sans doute une petite préférence pour "La grosse". C'est à croire ue l'ami Bob a été grosse dans une précédente vie ! Quel réalisme époustouflant ! La fin la plus atroce ? "Le bunker de Hitler" ! Quelle horreur ! L'auteur est vraiment un grand malade !!! ;-)) Le plus mignon ? "Le petit monsieur" ... Il m'a bien fait rire, surtout quand Bob qualifie lui-même son conte de "stupide" !

Celui qui m'a énervée ? "La Géhenne" ! Le héros, quel con ! A-t-on idée de se fourrer tout seul dans un pétrin pareil !!! Quant à "Labyrinthe", il m'a fait penser à ces épisodes de "la 4ème dimension" que je regardais quand j'étais petite (et qui me foutaient les jetons pas possible !). Enfin bref, je pourrais tous les passer en revue tant ils sont plaisants à lire.

Un bémol ? Notre ami Bob pose une devinette dans un de ses contes, et n'en donne pas la réponse ! Je n'en ai pas dormi durant plusieurs nuits jusqu'à ce qu'il accepte de me donner enfin la solution (ça aide de correspondre avec l'auteur ;-)) Et vous, trouverez-vous la réponse ? Je vous souhaite une excellente lecture !