Sophie Vuillemin

J'ai lu.... "l' Ange gardien"
de Marie-Claire Georges

par Sophie Vuillemin


J'ai, à mon tour, lu l'Ange Gardien.

L’envie de découvrir ce livre est née de ma rencontre avec Marie-Claire George. Quand j’ai croisé cette auteur, chaleureuse et vive, j’ai pensé que son écriture me plairait. Et ce fut le cas. (Constat qui soulève la troublante question de la ressemblance de l’auteur avec son texte, ou de ce qui transparait de chaque auteur dans ses écrits... !)

J’ai aimé chaque nouvelle. Les mots sont choisis avec soin, ils sonnent juste et dénotent d’un souci du détail. J’ai trouvé du talent à l’auteur. Elle sait, en une phrase, faire entrer le lecteur dans la nouvelle et le propulser dans un univers différent.

Je vous livre quelques incipit pris au hasard :

-« Devant, il lui manque une dent ». J’adore. En une phrase, le personnage a pris vie.

-« Ici, tout le monde a toujours menti »

-« Depuis trois jours, averses et rafales et succédaient. La machine à laver achevait de tourner et je me demandais où j’allais suspendre le linge » Vous la voyez, vous aussi, cette ménagère ?

-« Est si vous faisiez un voyage ? »

Marie Claire George nous emmène dans les Rocheuses, aux Etats Unis, en Egypte, à l’ile Maurice et à travers les époques, de Caïn à Louis XVI.

Oui, elle ose se glisser dans la peau de personnages historiques et, d’un coup de baguette/plume magique, je me retrouve en train d’ajuster ma perruque poudrée avant de regarder passer le carrosse menant Louis XVI à l’échafaud.

Les personnages sont variés et bien campés. Il me semble que l’auteur pose sur eux un regard compréhensif et plein d’empathie et nous les rend sympathiques et humains.

Chaque nouvelle donne envie de commencer la suivante et le lecteur est agréablement surpris de la variété des thèmes abordés.

Marie-Claire George aime à raconter des histoires et elle le fait bien.