Interview...

Charlie Zampi


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel

Où habites-tu ? Explique…
J'habite depuis 3 ou 4 ans à Thuin, dans le Hainaut. Avant, j'étais un bruxellois d'adoption...J'y ai vécu et travaillé pendant une dizaine d'années. Mais, mes origines sont "carolo". J'ai grandi à Marchienne-au-pont.

Une famille, des enfants…
Je n'ai pas encore d'enfant.

Sucré ou salé ?
Salé même avec excès.

Petit, que voulais-tu faire ?
Un scientifique. La physique et la biologie me faisaient rêver. Mais en réalité, toutes les sciences m'ont toujours intrigué.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
A coup sûr, Diogène. Une vie libre et en marge; une vie stoïque dans le bon sens du terme.

Ton truc contre le stress ?
La musique à fond dans les oreilles. Et, quand le temps et l'argent sont au rendez-vous, marcher quelques semaines avec un sac à dos.

Que fais-tu dans la vie ? Explique…
Depuis quelques années, j'enseigne en Haute école. L'anthropologie, mon deuxième métier, l'éthique et la philosophie, ma passion et enfin de la supervision d'assistants sociaux, mon premier métier.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Lorsque j'ai entrepris mes études d'anthropologie. C'était une écriture de terrain mélangée à des réflexions scientifiques et ensuite personnelles.

As-tu déjà publié quelque part ?
Non, c'est la première fois...

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non. Je n'ai jamais participé à un quelconque concours...

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce que c'est une petite structure, avec des énergies tournées vers la littérature et les auteurs.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ? Résumé ?
Un roman court. J'ai choisi de l'écrire sous forme de récit de vie, sans descriptions excessives. Il est centré sur l'émotion et sur le sens du chemin.
En quelques mots, c'est l'histoire d'un garçon qui se raconte et qui cherche, à travers les rencontres et un monde invisible, à guérir. Cette aventure est faite de souffrance mais jamais de misère. Il marche simplement sur un chemin improbable; il cherche des réponses en dépassant les limites du réel. Et sans l'avoir voulu, il traverse les difficultés avec une fille, elle aussi improbable...

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Avec les amis, Facebook. Mais j'avoue ne pas avoir réfléchi à cette question.

Des projets pour la suite ?
Lire, lire et lire. Et quand le temps me le permettra, écrire une histoire qui parlera de l'océan, d'amour...toujours vue à travers des personnages simples et en mouvements.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Pour quelqu'un à qui je veux parler, raconter une belle histoire.
J'écris au passé simple parce que, même si ce n'est plus la norme, je trouve que l'émotion sonne de manière plus précise; que le temps peut être imaginé lointain ou proche et parce que ceux que j'aime (les auteurs), écrivent au passé simple. Une chose qui compte dans mon écriture est le son des mots. Je suis passionné par l'oralité dans la retranscription des histoires...je pense aux cultures orales.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Henri Bauchau, "Oedipe sur la route"
Ernest Hemingway, "Le vieil homme et la mer"
J.M.G. Le Clézio, "Mondo et autres histoires"
Peinture : Miro
Musique : Muse, Keny Arkana

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Oui mais elle, ne le voudra pas...

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Du volley et parfois, ne rien faire du tout.

As-tu un blog ou un site ?
Non. Je me suis inscrit sur le blog de Chloé des Lys mais trop tôt et je crois qu'il est fermé.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Les certitudes

Ta citation favorite ?
"Ôte-toi de mon soleil", Diogène

Une qualité et un défaut ?
Plus je vieillis et moins je sais répondre à ça!

Un souhait ?
Non. Le souhait est futur.

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
ça serait indiscret si j'étais croyant. Mais comme je ne le suis pas, je peux répondre : "non, je ne crois pas en dieu".

As-tu peur de vieillir ?
Non, sans quoi j'aurais peur chaque jour.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Pourquoi tu es comme ça?