Interview...

Willy Vinck (Albert)


Pseudo ou nom réel ?
Willy Vinck est réellement mon nom d'état civil. Un nom typiquement Flamand. Mon pére est Anversois, ma mère Dunkerquoise.

Où habites-tu ?
Dans le Var (en France) Tout près de Saint Raphaél. Je suis à la campagne et j'y suis très bien. J'ai un grand jardin (un hectare) qui m'occupe bien. C'est d'ailleurs ma seule activité avec l'écriture. Le jardin pour le corps, l'écriture pour la tête, en vertu du principe : "Mens sana in corpore sano"… Ca n'est qu'un dicton et je ne jurerais pas qu'il s'applique à moi, surtout en ce qui concerne la tête. Mais, y-a-t'il un auteur de roman dont ce soit le cas ?

Sucré ou salé ?
Les deux mon général. Mais je déteste le mélange des deux. Salé pour les histoires, sucré pour les compliments. Je suis un vil flatteur… Et quand je dis salé, je ne veux pas dire grivois ( comme les Flammands ), je veux dire accrocheur, qui éveille l'intérêt… C'est ce que j'aime dans les histoires des autres et c'est ce que j'essaye de faire pour les miennes… Autrement, pour le sucré, je déteste les histoires d'amour façon Harlequin, mais j'adore celles du style "Le Parfum".

Que fais-tu dans la vie ?
Mon Job ! Je suis à la retraite depuis un bon bout de temps, et tu n'auras pas de mal à t'en apercevoir quand tu auras vu ma photo… Avant, je travaillais à la télévision Française et n'en ai, hélas, pas toujours été fier… (A cause des programmes…).
C'est d'ailleurs pour ça que je me suis mis à écrire. Quand j'en ai eu marre de raconter les misérables histoires des autres ( Je parle des auteurs de la télé, bien entendu, de ceux qui sont tout à la fois, auteur du scénario, dialoguiste, réalisateur du film, producteur parfois, quand ils ne sont pas également acteur principal… (D'ailleurs, quand ce n'est pas le cas, c'est leur fils ou leur femme…) et qui racontent des histoires qui n'interressent qu'eux même, puisque c'est la leur…
La télé est le monde du nombrilisme et du copinage…) Donc, quand j'en ai eu soupé de cette compagnie, je me suis dit que je n'aurai pas grand mal à faire mieux… Prétention, bien entendu, mais ça m'a soulagé de le faire… Maintenant, je dors bien.

Un Souhait !
Oui, que ça continue comme ça encore un bout de temps. Depuis que je suis à la retraite, je m'amuse comme un fou et la nature m'apporte bien des plaisirs. Ca, c'est chouette…

Pourquoi chez Chloé des Lys ?
Parce qu'ils ont bien voulu de moi. J'éais tombé sur leur site et ça m'avait semblé très sympa. J'ai envoyé un manuscrit et ils l'ont accepté en ayant l'air de dire qu'ils avaient trouvé ça bien. Que veux-tu de mieux pour un auteur. La seule chose qui me tracasse : c'est que j'espère qu'ils rentreront dans leurs frais…

Qu'écris-tu, quel genre... ?
Ce que j'écris ? Des histoires à dormir debout. Je ne sais faire que ça.
J'ai, pour mon malheur ( ça n'est pas vrai, j'en suis très heureux…), une imagination galopante qui ne me laisse pas de répit. Alors, j'extravague sur le papier. C'est mieux que de laisser tout ça mijoter à l'intérieur, au moins, ça ne moisit pas…
Non ! bien entendu, ça n'est pas tout à fait vrai. La première histoire que j'ai écrite, dormait au fond de moi depuis mon adolescence. C'était une histoire de science-fiction ( j'adore) d'un héros à la recherche de son fils…
Puis, j'ai fait un roman sur le clonage, pour en signaler les dérives possibles. Je crois hélas, que nous n'y échapperons pas.
Enfin le troisième, était une vraie histoire à moi. C'est celui qui va être édité chez Chloé des Lys. Celui-là, représente tout ce que j'aime. Un incident qui nous arrache du quotidien et nous plonge dans un monde inattendu dans lequel les évènements nous échappent.
C'est là que se révèle la vraie réalité des individus… Depuis, j'en ai écris quatre autres et suis en train de terminer le huitième… plus un nombre de projets tel que je n'en verrai jamais le bout…

Qu'est-ce qui te fout en rogne ?
Pas grand chose, sauf la bêtise… Je suis très tolérant et d'une patience extrème, exagérée, parfois… ( avec les évènements surtout, pas trop avec les gens )

Tes influences, tes coups de coeur ?
Ce que j'aime ?
Mes auteurs préférés : Il y en a beaucoup. Disons : Rudyard Kipling, Céline et Alphonse Allais. Ce sont ceux, en tout cas qui, je le crois, ont influencé mon style et mes histoires…Autrement, Anatole France, Voltaire, Henri Miller, Horace Mac Coy… et beaucoup d'auteurs de science fiction : Georges Arnaud, Asimov, Brian Adliss…
Mes films : "Hotel du Nord" et, "Et au milieu coule une rivière"
Mes personnages : Raymond Loewy l'inventeur du design…

Quelle est la question la plus stupide qu'on pourrait te poser ?
"Est-ce que tu m'aimes ?" Il est d'ailleurs étrange que le français ne connaisse qu'un seul vaocable pour exprimer tant de choses différentes… Est-ce de la stupidité ou de la sagesse ?

Quleque chose à ajouter ?
Ce que je puis dire de plus ? Que le fil du temps m'a plutôt conduit vers la misanthropie que vers l'appréciation inconditionnelle de mon prochain et que je ne me fais, hélas, aucunne illusion sur les motivations qui conduisent les hommes et les font agir.
J'ai pu constater, au cours de mon existence, que l'égoïsme l'emporte presque toujours sur l'altruisme et l'intérêt sur la charité qui, comme chacun sait, commence par soi-même… Et pourtant, j'aimerais tant…