Interview...

Pauline Vandersanden


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel. A-t-on idée d'adopter volontairement un nom pareil ?

Où habites-tu ?
J'habite la jolie ville de Liège depuis bientôt 5 ans. Dans un quartier plutôt calme mais proche de l'animation. Liège reste vivante, c'est ce que j'aime chez elle !

Une famille, des enfants…
Pas d'enfants... pas encore ! Mais deux chats ! Ça compte ?

Sucré ou salé ?
Sucré, très sucré même. Moi et le chocolat, on s'entend plutôt bien !

Petite, que voulais-tu faire ?
Je voulais être coiffeuse... Et puis je suis devenue une enseignante épanouie.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Je n'aimerais ressembler à personne en particulier. J'aime ce que je suis. Par contre, j'aimerais parfois avoir pensé une idée à la place d'un autre.

Ton truc contre le stress ?
Je suis d'un naturel plutôt zen...

Que fais-tu dans la vie ?
Je passe la majeure partie de mes journées à répéter 20 fois la même chose devant des petites têtes ahuries et le reste du temps, je glande dans mon canap', c'est bien l'image que vous vous faites d'un enseignant, non ?

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai toujours écrit. Beaucoup et souvent. Quand ça allait mal, quand ça allait bien. Ça a commencé sur les bancs d'école, je gribouillais des mots et puis des phrases sur mes cahiers. J'ai fini par les assembler et donner un sens à tout ça !

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
J'ai publié un premier roman aux Editions du Net ; j'ai proposé mon texte à un concours, plus précisément. Concours que je n'ai pas remporté mais je pense que cela m'a aidée à me lancer. Il y avait une grande part autobiographique, ça racontait les épreuves, les espoirs. Les choses qui m'ont construite et qui font ce que je suis aujourd'hui.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non... Mais je ne désespère pas !

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce qu'ils ont accepté mon texte, déjà ! Et ce n'est pas rien, n'est-ce pas ? Parce que Chloé des Lys publie uniquement à compte d'éditeur et puis parce que j'ai la conviction qu'ils soutiennent leurs auteurs.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ? Résumé ?
Mon roman a pour titre "June", comme le mois de juin, et le prénom de mon héroïne. C'est avant tout l'histoire d'une rencontre et d'une reconstruction. C'est l'amour, le vrai, celui qui fait grandir. Mais c'est aussi la difficulté d'exister, à deux. La difficulté de s'abandonner aussi et de pardonner.

Projets pour la suite ?
J'ai quelques idées mais il faut que je trouve (ou prenne?) le temps de les concrétiser.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écrivais pour moi. Au départ. Avant de me rendre compte que mon écriture pouvait toucher. A présent, je donne du sens à chaque mot pour qu'il puisse atteindre quelqu'un d'autre. J'aime assez l'idée du puzzle pour représenter ma façon de faire. Je crée, j'assemble, je défaits et je recommence.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…

Je pars du principe que toute oeuvre, tout art, que je croise est susceptible de m'influencer. Le cerveau humain fonctionne plutôt bien ! En littérature, j'aime beaucoup l'ironie et l'authenticité de Frédéric Beigbeder ! Le cinéma que j'aime est un cinéma du coeur, un cinéma vrai, simple. J'adore ce que fait Xavier Dolan, comme acteur et réalisateur, il construit ses personnages à la perfection !

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
J'ai récemment découvert ce petit objet génial qu'est la pennyboard. L'essayer c'est l'adopter !

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Tellement de choses ! J'ai un sale caractère... Dans mon top 3 : les centristes sur l'autoroute, la pluie, le mensonge.

Ta citation favorite ?
" Il n'y a qu'une façon d'échouer ; c'est d'abandonner avant même d'avoir réussi ! " Olivier Lockert. (Prof oblige !)

Une qualité et un défaut ?
Sincère et bornée.

Un souhait ?
Que mes projets aboutissent.

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
Non. Et non !

As-tu peur de vieillir ?
Pour l'instant, vieillir ne me fait pas peur. Je l'ai dit, je suis quelqu'un de plutôt zen !