Interview...

Edwige Thomas


Pseudo ou nom réel ?
Mon nom réel, mon prénom est plutôt rare mais j'ai tout de même plusieurs homonymes ( à cause du patronyme sans doute); les initiales me plaisent bien; tout le monde ne peut pas se vanter de s'appeler aussi ET comme le gentil extra-terrestre.

Où habites-tu ? Explique…
J'habite un pavillon dans une cité américaine (une maison consruite pour des officiers américains en quelques semaines en 1958, fonctionnelles mais pas un monument historique). Je vis dans une ville aux sept civilisations: Poitiers. Actuellement, la cité d'Aliénor d'Aquitaine est surtout connue pour le parc du Futuroscope et sa proximité de La Rochelle. J'adore ma région, je ferais un assez bon guide, enfin je crois.

Une famille, des enfants…
Je suis mariée et je suis maman de deux jeunes garçons que j'appelle mes merveilles. Mes trois hommes ont les plus beaux prénoms du monde, mais c'est de l'ordre du privé.

Sucré ou salé ?
Sucré, j'adore le chocolat noir, les crêpes et les framboises!

Petite, que voulais-tu faire ?
Je voulais sauver le monde, évidemment.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Quand j'étais petite, à Sissi qui me faisait rêver. J'ai grandi depuis, alors, à personne.

Ton truc contre le stress ?
Je n'en ai pas malheureusement. Regarder mes enfants peut-être et recevoir des compliments.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis fonctionnaire enseignante de français, alors je ne peux pas trop en dire.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai toujours écrit pendant mes études, par mimétisme des auteurs étudiés mais ces derniers m'intimidaient. J'écris souvent en pensée, sans oser aller plus loin, par manque de temps et d'assurance. J'ai rédigé une thèse pour me faire plaisir, j'ai écrit un recueil de poèmes pour me sentir libre et vivre, c'est tout.

As-tu déjà publié quelque part ?
Oui, ma thèse a été publiée aux éditions Connaissances et savoir, sous le titre L'Ecriture stendhalienne et les défis du je.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Pas encore.

Pourquoi Chloe des Lys ?
En cherchant une maison d'édition sérieuse, il m'a semblé que je pouvais envoyer un manuscrit, à tout hasard. J'aime beaucoup le nom de la maison d'édition et je suis sensible aux noms. Je vais voyager en pensée depuis ma cité poitevine.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Va être publié un recueil de poèmes à la manière des haïkus. Il s'appellera La Greffe prendra, 364 haïkus et vous... L'idée est que le lecteur rédige le 365e bref poème; il pourrait l'envoyer sur le site Chloé des Lys, avec un concours à la clef peut-être, c'est à voir en fait. L'idée me vien en rédigeant cette réponse, c'est à mûrir.
Les poèmes se répartissent en cinq chapitres qui correspondent peut-être à une facette de ma personnalité; se mêlent des remarques sur des instants fugaces, des petits riens de l'existence, des remarques sur l'écriture en chantier ou sur des souvenirs. Chacun devrait y trouver une belle phrase. La poésie est en chacun, partout et à toute heure; partant de là, ce n'est qu'un recueil de passeur.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Je vais déjà me faire violence, car je suis très discrète. Je vais en parler autour de moi et suivre les conseils des membres de Chloé des Lys.

Projets pour la suite ?
Mon travail m'accapare, des idées mais rien à expliciter.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris pour me faire plaisir et me rassurer, sur du papier quand une idée me vient; le lien cerveau-stylo-feuille à l'ancienne est pour moi le meilleur.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de ceœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
LA QUESTION difficile; quand je lis une page de Flaubert, je me sent minuscule atome. J'adore tous les romans classiques et mon auteur préféré reste Stendhal. Pour me détendre, je lis Fred Vargas et Boris Cyrulnik. En cinéma , j'aime beaucoup les films de Manuel de Olivera, surtout La Lettre, les films de David Lynch; mes goûts sont en général classiques mais j'aime les Indiana Jones et Star wars aussi.
J'aime beaucoup ce que fait la chanteuse Juliette.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Mon meilleur ami est devenu mon mari, alors je n'ai pas envie que l'on parle de lui, seulement ainsi.
J'aimerais que l'on parle du groupe de lecture auquel j'appartiens: Les Millefeuilles. Les membres se reconnaîtront et apprécieront. Notre concept: échanger sur des lectures et se rencontrer dans des salons de thé sympas ( sucré ou salé...).

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
J'aime les expositions de peinture; j'aime les promenades en famille, à la campagne et en bord de mer. J'ai une activité extraordinaire: le taï chi chuan.

As-tu un blog ou un site ?
Non, je suis discrète, la vacuité et la futilité m'ennuient. J'ai déjà été modératrice sur des blogs pédagogiques , et ça, être au service des autres, me convient très bien.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Les gens prétentieux qui se croient au-desuus de tous et qui sont dans le jugement ... Mais, ce qui me révolte le plus, ce sont les 7 et 9 janvier en France.

Ta citation favorite ?
"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" (Gargantua à son fils Pantagruel)

Une qualité et un défaut ?
Je suis fiable et malheureusement parfois bien cassante.

Un souhait ?
Irréalisable: l'immortalité pour ceux que j'aime.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Je ne sais pas... Est-ce que ça te va de vivre dans cette médiocrité avec les diplômes que tu as?