Interview...

So ( Sonia Jarrige )



Pseudo ou nom réel ?
Pseudo sur le net (PesteNoire, BloodyMary) et nom réel pour le livre à paraître : Sonia Jarrige.

Où habites-tu ?
J’habite dans un joli appartement du centre ville de Montpellier, ma ville d’adoption depuis 6 ans environ

Une famille, des enfants…
J’ai trois fils. Ils sont ma lumière, l’épicentre de mon existence.

Sucré ou salé ?
Sucré. Si je venais à disparaître dans un incendie, on ne retrouverait de moi qu’une flaque de caramel.

Que fais-tu dans la vie ?
Pour l’administration, je suis mère au foyer. Mais en fait je mets du beurre dans les épinards en restaurant/personnalisant des objets anciens dans le but de les vendre ensuite.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’ai écris ma première histoire à l’âge de huit ans et depuis c’est devenu un besoin vital. Sans doute parce que ce que j’avais/ai à dire ne pouvait pas être entendu mais uniquement lu.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
J’ai publié des articles par le passé dans une revue médiéviste qui hélas n’existe plus. J’ai aussi, à cette époque eu des productions littéraires que je qualifierais d’alimentaire en écrivant quelques nouvelles pour le magazine Nous Deux. Puis quelques poésies lauréates de concours par ci par là. Le dernier en date figurant dans un collectif « Épique Époque et calligrammes ».

Pourquoi Chloé des Lys ?
Parce que des amis auteurs m’ont enjoint à tenter ma chance chez CDL, et que je sentais le moment adéquat pour le faire. Jusqu’ici je ne me sentais pas prête à sauter le pas.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ? Résumé ?
Il s’agira d’un recueil de poésies en prose pour la plupart, de type surréaliste (bien que j’ai toujours du mal à définir la poésie tant elle est symbole de liberté à mon sens) clôturé par une nouvelle autobiographique qui m’est chère.
Pour résumer, le livre comprendra trois parties plus la nouvelle. La première partie axée sur des émotions plutôt positives et les suivantes allant vers des questionnements plus profonds donc moins légers. Il s’intitulera « Sous ma peau… peut-être ».

Projets pour la suite ?
L’accueil de CDL me motive pour beaucoup d’autres projets et le premier, encore à l’état embryonnaire serait un recueil de nouvelles… Qui vivra verra !

Pourquoi écris-tu et comment ?
L’écriture est une Catharsis vitale pour moi qui suis une anxieuse de nature. Je n’ai pas de conditions particulières à mettre en place pour écrire. J’ai un carnet dans mon sac et tout un tas d’autres qui traînent un peu partout dans la maison. Quand l’envie me prend, je griffonne pour y revenir plus tard (j’ai trois jeunes enfants, n’oubliez pas !).

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J’ai bien sûr été influencée par tous les grands de la littérature que l’on nous fait ingurgiter dans le circuit scolaire. Et parfois c’est une vraie rencontre qui fait de ces auteurs des maîtres. Je pense à Baudelaire bien sûr, puis Kafka, Soljenitsyne, Pouchkine, Oscar Wilde, Hugo, Balzac, René Char aussi !… Et tant d’autres !
Mon dernier coup de cœur en matière de bouquin, c’est un thriller américain de Graham Masterton « Démences ». Une bonne histoire noire qui se lit comme on verrait un film, une écriture très visuelle qui tient en haleine de la première ligne à la dernière.
Au cinéma, je suis une fan inconditionnelle de Tim Burton, j’affectionne l’esthétique et l’ambiance tragicomique de chacun de ses films ! Il y a une grande tendresse et une belle mélancolie dans ses univers que d’aucun qualifieraient de gothiques…
En matière de musique, j’aime, comme beaucoup, es grands auteurs de chanson à textes avec Serge Gainsbourg en tête de liste bien sûr. Mais j’aime particulièrement le rock, du punk à Marylin Manson en passant par Dire Straits, ZZtop et consorts. Je ne crache pas non plus sur la pop et la varièté française également. En fait, j’aime LA musique dans son ensemble et n’envisagerait jamais un monde sans elle.

As-tu un blog ou un site ?
Oui : http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.html

Qu’ y proposes-tu ?
Mes textes et quelques séries de photos (c’est une de mes passions parallèles) Et également ce que j’appelle des « textes illustrés » qui consiste en un peu de photographisme pour mettre en scène la poésie.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Beaucoup de choses m’agaçent, m’écoeurent et me font râler mais je me mets rarement vraiment en colère, je reste philosophe.

Un souhait ?
Un seul ?

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Vous dansez mademoiselle ?