Interview...

J.C Slyper


Pseudo ou nom réel ?
Pas de pseudo, juste les initiales de mon prénom et mon nom: JC Slyper


Où habites-tu ?
J'habite à Paris. J'y suis né, et je n'ai pas encore fini d'en faire le tour, c'est une ville fluviale qui transporte parfois des parfums maritimes mais surtout des péniches et des détritus, mais ça, c'est une autre histoire. Et puis, Paris, qui peut sembler froide, est une ville englobante, on devient vite parisienne ou parisien.

Une famille, des enfants…
Avec ma compagne nous n'avons pas d'enfant.

Sucré ou salé ?
Sucré et salé et poivré et pimenté, je suis incapable de choisir.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis correcteur. Il n'y a pas grand-chose à en dire, je travaille pour un groupe de presse dont je tairais le nom.
En fait je suis un rêveur, mais ce n'est pas un métier, alors j'ai fait de la musique, eh bien, ça m'a rapporté autant pécuniairement. Heureusement pour le reste ç'a été exceptionnel au niveau des sensations, monter sur scène et jouer en public est très grisant.

Ton truc contre le stress ?
Je fais quelques gammes sur ma contrebasse et j'écoute de la musique, ou je confectionne un plat.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai commencé à écrire vers le fin de mes vingt ans, des petites histoire, puis des textes de chansons quand je faisais de la musique, j'étais bassiste. Je ne sais pas pourquoi j'emploie le passé car on n'arrête jamais d'être musicien. J'écris des histoires, courtes ou longues.

As-tu déjà publié quelque part ?
C'est la première fois que je publie

Pourquoi Chloe des Lys
Je suis chez Chloé des Lys car j'ai trouvé le contact humain, j'ai été bien reçu et quand on est bien reçu on a vite tendance à vouloir s'installer.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
C'est un recueil de nouvelles où se mêlent souvenirs, sensations d'enfance et situations absurdes de la vie quotidienne.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l'instant, je n'essaye pas de me faire connaître, ma principale motivation est d'accrocher les gens et de les distraire et les amuser avec mes histoires, un peu comme un conteur, si j'y arrive, je serai le plus heureux des hommes, après...

Des projets pour la suite ?
J'ai un roman et d'autres nouvelles en chantier.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'ai besoin de raconter ce qui me traverse à propos de tout et de rien. De ce que je vois quand je me penche par ma fenêtre. Je n'ai pas de règles quand j'écris, ni d'horaires ou d'endroits précis. Je jette des phrases sur le papier puis je dialogue avec elles, ce qui entraîne souvent des réponses, et de réponse en réponse...

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Mes influences sont variées, sans pouvoir en citer une en particulier, je suis nourri de littérature de toutes les cultures, partout j'ai trouvé des auteures et auteurs passionnants.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Mes hobbys sont la musique et la cuisine. Le cinéma et la peinture. J'adore emprunter des petites routes.

As-tu un blog ou un site ?
Non, je n'ai pas de blog, jusqu'à présent je n'en avais pas l'utilité, mais peut-être cela changera-t-il.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Il y a tellement de choses qui me foutent en rogne que ça fera l'objet d'un prochain ouvrage d'environ huit cents pages

Une qualité et un défaut ?
Je suis soupe au lait (normal quand on cuisine), je ne suis pas rancunier.

Un souhait ?
Avoir plus de temps pour écrire, car j'ai besoin de m'immerger dans mes histoires. Malheureusement, mon travail accapare trop ma p'tite tête.

Un souhait ?
Avoir plus de temps pour écrire, car j'ai besoin de m'immerger dans mes histoires. Malheureusement, mon travail accapare trop ma p'tite tête.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Je n'ai aucune idée de ce que peut être une question stupide, et pourtant dieu sait que j'en ai posé...