Interview...

Pascale Lora Schyns


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel.

Où habites-tu ?
En Espagne, à Santander, dans la région de Cantabrique au bord de l’Océan Atlantique ; depuis six ans maintenant après avoir vécu dans plusieurs parties du globe. Prochaine destination ? On verra !

Une famille, des enfants…
‘Vie privée’ veut bien dire ce que cela veut dire.

Sucré ou salé ?
Sucré et salé, ensemble.

Que fais-tu dans la vie ? Explique…
A côté de l’écriture, je suis journaliste (ce qui est aussi de l’écriture !) et plus spécifiquement ces dernières années attachée de presse de sportifs de haut niveau. Je suis aussi traductrice ainsi que commissaire et instructrice UCI, ce qui signifie que je forme les commissaires cyclistes un peu partout dans le monde.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Dès que j’ai appris à former les lettres, ou à peu près. J’ai toujours aimé inventer des histoires et les raconter.

As-tu déjà publié quelque part ?
Onze livres à ce jour. Des recueils de poésie, de nouvelles, un récit, un livre de correspondance imaginaire et un premier roman cette année.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Je n’aime pas écrire sous la contrainte et participe rarement à des concours. Il y a bien longtemps, j’ai été lauréate d’un concours organisé par la RTBF, qui s’intitulait Un auteur une voix et tout dernièrement j’ai remporté deux prix dans le cadre de concours organisés lors de Tournai la Page.

Pourquoi Chloé des Lys ?
J’avais envoyé le manuscrit de mon recueil de nouvelles à Laurent Dumortier, que je connaissais alors en tant que poète mais pas qu’éditeur. Il a aimé mes ‘horribles petites histoires’ et c’est ainsi qu’est né Gospel Blanc.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Gospel Blanc, est paru en 2004. Une réédition est envisagée pour fin 2011. Comme le spécifie le sous-titre, il s’agit d’histoires en effet tout à fait horribles, dans tous les sens du terme, sans qu’il faille y chercher un sens moral. Quoi que….

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
En écrivant, en publiant, en présentant mes livres dans les associations littéraires, les salons du livre en Belgique et en France et bien sûr en misant aussi sur Internet, grâce à mon blog officiel, au réseau Arts et lettres, à Facebook, sans oublier bien sûr le site de Chloé des Lys !

Des projets pour la suite ?
Le plus difficile va être de trouver le temps pour tous les réaliser !

Pourquoi écris-tu et comment ?
’écris pour partager les histoires que j’imagine et je m’espère donner du bonheur aux lecteurs. Comment ? Chaque jour – la discipline est très importante surtout lorsqu’il s’agit d’un roman –, avec une plume d’oie que je trempe dans un encrier rempli d’encre violette. Toute petite je rêvais d’être moine copiste et réaliser des enluminures.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Tout ce qui est dans notre subconscient sans aucun doute. Je lis énormément, deux livres par semaine. Si je dois donner un seul nom pour maître, alors Jean Cocteau, sans hésiter. Les coups de cœur je préfère ne pas les citer au risque d’oublier quelqu’un. Il y en a trop.
Le film qui m’a le plus marquée ? Les ailes du désir de Wim Wenders, mais il y en a d’autres.
La musique : le classique -surtout Bach et Bartok- et le jazz. Côté peinture : Chagall, Picasso, Jérôme Bosch et surtout des artistes contemporains (comme pour les coups de cœur littéraires je préfère ne citer personne). La sculpture m’intéresse aussi beaucoup.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Beaucoup ! On parle souvent trop des artistes morts et on oublie de donner leur place aux vivants !

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
La lecture, les expositions, le théâtre, le sport, nécessaire à mon équilibre, la cuisine, la découverte de nouvelles cultures. Je considère tout ce que je fais comme un hobby. « If it ain’t fun, don’t do it », telle est ma devise.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
http://pascaleloraschyns.over-blog.com Tout ce que vous voulez savoir sur moi et que je ne dis pas ici. Du moins, tout ce que j’ai envie de dire ! On y retrouve bien entendu une bibliographie détaillée, des coups de cœur, des poèmes, une revue de presse ainsi que toute mon actualité.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Que certains libraires (en réalité la plupart) mettent en évidence uniquement les livres « écrits » par des footballeurs et des vedettes de la télé (même si quelques uns – très rares – écrivent très bien de vrais livres) et qu’ils oublient les vrais auteurs.
Une anecdote ? Tout récemment, dans un aéroport français que je ne citerai pas, je demandai à la libraire le dernier livre de Régis Jauffray que je ne trouvais pas sur les tables ? Elle n’en avait jamais entendu parler. J’ai cru qu’elle se moquait de moi, mais non, elle était sincère!

Un souhait ?
Tellement !

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Peut-être a-t-elle déjà été posée ci-dessus….