Interview...

Elisa Romain


Pseudo ou nom réel ?
J'ai l'intention de publier sous le pseudonyme d'Elisa Romain parce que c'est sous ce pseudonyme que me connaissent mes amis d'écriture et parce qu'un pseudonyme offre bien des libertés...

Où habites-tu ?
J'habite un petit village du Nord de la France. Il se situe entre Douai et Cambrai. J'ai vécu aussi à Lille, à Croix, à Wasquehal et, comme j'ai travaillé à Roubaix durant une vingtaine d'années, j'ai bien failli acheter une maison en Belgique (à Néchin).

Une famille, des enfants…
Je suis mariée (avec bonheur) depuis bientôt vingt ans, je suis la mère de deux garçons qui auront neuf et onze ans en décembre.

Sucré ou salé ?
Si je parle de gaufres, de crêpes et de chocolat, ça répond à la question ? Ceci dit, je me souviens avec émotion de l'époque où je trempais le doigt dans la boîte de sel !

Que fais-tu dans la vie ?
La question est posée à la part de moi qui nage dans l'écriture. Alors...je nage, sous l'eau, j'adore ça!

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai commencé à écrire à l'école primaire. L'instituteur avait installé une boîte dans laquelle nous pouvions glisser autant de textes libres que nous le souhaitions. Je ne sais pas si les autres en ont profité, moi oui, tous les jours ! Pourquoi ? Parce que ça venait !

As-tu déjà publié quelque part ?
Je n'ai publié que sur mes blogs et sur des sites de poésie comme je-poème, Oniris, Nouvelle Poésie...J'ai oublié les autres parce que j'ai trouvé, sur un des premiers sites, des amis que je ne souhaite pas quitter.
Quoi ? Des textes courts , des poèmes absolument libres, des nouvelles...
Le genre ? Bizarre, photographique...Ce sont des comptes rendus de mes rencontres avec toutes les personnes aperçues ou brièvement croisées.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non, je ne l'ai pas cherché non plus. J'ai tendance à rester plutôt discrète et à ne jamais chercher à m'imposer.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Ce que je cherche n'est pas d'être publiée absolument mais seulement d'être reconnue dans le monde de l'écriture. Chloé des Lys me donne un éclairage sur ma façon d'écrire, éclairage dont j'ai besoin.
Plus concrètement, c'est par Oniris que j'ai trouvé l'adresse de Chloé des Lys.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Il s'agit d'un mélange de lettres et de textes écrits pendant l'absence d'une amie chère. Les lettres lui sont destinées et expliquent en partie les textes qui suivent.
Le résumer ? Chaque jour, nous nous envoyons un petit mot, commentons les mêmes poèmes, nous rédigeons même des textes en duo de façon improvisée. Et puis un jour, elle ne vient plus sur le site. Je sais qu'elle ne va pas bien. Chaque jour sans elle est un retour en solitude. Alors je lui écris et j'écris des textes sur les jours qui défilent, chargés du quotidien et de son absence.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Jusqu'à présent j'ai plutôt fait le contraire. C'est le soutien de mon mari et des personnes qui aiment me lire qui m'ont poussée à agir différemment. Partout où j'ai publié, je l'ai fait pour assouvir le désir d'être lue. C'est tout. Mais je vais y réfléchir.

Des projets pour la suite ?
Une chose à la fois : voyons déjà de quelle façon les choses vont se dérouler maintenant.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris parce que ma vie n'a de sens que par l'écriture : la vie ordinaire, avec la famille, les amis de travail, c'est irremplaçable et indispensable mais rares sont les personnes qui ont envie de parler avec moi des émotions procurées par une musique, une lecture, une pièce de théâtre, la beauté d'un arbre, le contour d'un visage ou d'un paysage...Je sens bien que ça ennuie tout le monde...sauf celui de l'écrit à l'intérieur duquel on cotoie des personnes proches de ce que nous sommes, du point de vue de la sensiblité en tous cas.
J'écris sur le clavier d'un ordinateur ce qui me permet de rester concentrée sur les images à décrire sans avoir à regarder le texte.
Me relire ne redevient agréable qu'après avoir laissé reposer les écrits un petit temps avant de les regarder. Ainsi, je les lis comme s'il s'agissait des textes de quelqu'un d'autre , ce qui me permet de mieux les corriger.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J'aime Camus (particulièrement 'l'étranger'), Kafka (La Métamorphose, Le Journal), Maupassant, Simenon, Flaubert, Jean-Christophe Maqué(L'Anneau de la Muyère, Gérard de Waben), Yves Simon et bien d'autres encore.
Mes influences ? Je ne sais pas. Je dévore les livres. A force tout fait partie de nous, comment savoir qui m'influence ? La pureté de l'écriture de Kafka m'impressionne beaucoup. L'humour aussi! Nabokov d'ailleurs est un maître en la matière!
Un coup de coeur ? Dom Juan et Don Giovanni. Le texte et la musique.
La musique fait partie de ma vie. Si j'avais su jouer d'un instrument, je n'aurais pas écrit. J'aime la variété et la musique classique. De Brel à Purcell, en passant par Roger Water, Supertramp, David Bowie, Mozart, Schubert, Satie...Peut-être suis-je influencée par Satie...
J'aime la bande dessinée: Gaston Lagaffe surtout, Boule et Bill, Manu Larceney...
Au cinéma, je garde le choc de Vol Au Dessus D'un Nid De Coucou, de L'Insoutenable Légèreté de L'Etre (tiens, j'ai oublié de citer Kundera!), d'Amadéus, de Fischer King. J'aime aussi tous les films de Tim Burton... Mes enfants sont encore jeunes et nous n'allons voir que les films qu'ils peuvent voir.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Celle qui est au centre de "Correspondances Virtuelles". Ou encore mon amie Valérie qui travaille sur un projet de livre pour les enfants. Cette fille est géniale !

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Je ne joue pas de musique mais j'en écoute, à longueur de journée. Je m'amuse à réaliser des collages, des dessins mais uniquement pour moi. J'aimerais essayer la sculpture.
J'aime beaucoup le jardinage en famille. Je joue aux échecs (petit niveau mais grand plaisir)...

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
J'ai un blog, dans lequel je propose mes textes mais je l'ai déserté depuis que nous avons crée un site sur lequel quelques amis de plume et moi publions nos textes, ceux d'autres personnes et puis quelques textes de poètes célèbres.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La politique, remplir des papiers, les réunions inutiles. Je ne parle pas des enfants qui continuent d'être maltraités chez eux dans l'indifférence la plus totale...

Un souhait ?
Qu'une fée apparaisse et se charge de remettre mes textes en forme pour la maquette .

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Etais-tu heureuse de recevoir une réponse favorable de Chloé des Lys ?

Quel est ton plus gros défaut ?
Je ne sais pas mentir.