Interview...

Jeanne R.


Pseudo ou nom réel ?
Jeanne R. est mon pseudo. Pourquoi ? Parce que j’adore le romantisme anglais.

Où habites-tu ?
J’habite en France, dans l’ancienne capitale des Gaules, Lyon. Lyon, ville des Lumières, ville des traboules, ville où Guignol est roi….

Une famille, des enfants…
Un mari et deux enfants : un garçon et une fille.

Sucré ou salé ?
J’aime le sucré des aliments mais pas celui des choses, et autant pour le salé.

Petite, que voulais-tu faire ?
ECRIVAIN.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
WComme je ne sais pas trancher la question, je vais en citer plusieurs… Compte tenu de mon sexe : Les sœurs Brontë, Charlotte/Emilie/Anne. Si j’étais un homme : Chateaubriand, Marcel Proust, Oscar Wilde.

Ton truc contre le stress ?
La musique classique en général, et Samuel Barber en particulier.


Que fais-tu dans la vie ?
À Lyon, après avoir étudié les Lettres classiques je me suis consacrée au Théâtre ; j’ai créé une petite troupe que je dirige et mets en scène. En parallèle j’écris des romans parce que, moi qui suis romantique, j’aime bien me raconter des histoires.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
En 2009. Il me fallait l’esprit libre pour me consacrer entièrement à cette passion de l’écriture. Dès que j’ai retrouvé une vraie disponibilité, j’ai ressorti dix ans de notes dans mes tiroirs ; au même moment, une rencontre avec un écrivain-médecin, devenu un ami, m’a précipitée dans le monde des livres...

As-tu déjà publié quelque part ?
Oui, un an après, en 2010, j’ai publié (à compte d’édition) un Premier roman, en France, chez "Mon Petit Editeur". Il s’agit d’un roman baroque faisant l’éloge de l’Amour et intitulé « Les Noces d’Eternité ».

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Les critiques sur "Amazon" furent des plus élogieuses.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Une bonne réputation, du dynamisme, une structure de type "familial" (qui me manquait), une ouverture d’esprit manifeste, de la chaleur de part et d’autre ; enfin tout pour m’attirer chez CDL.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Le titre de mon deuxième roman : « A l’ombre des désirs ». C’est sous forme de récit romanesque que je mets en scène un portrait de femme, femme vue du côté cœur dans une histoire, deux histoires, trois histoires racontées pour n’en faire qu’une, celle d’une dame en noir, une certaine Louise qui d’une lumière vive tire son ombre. J’ai construit cette histoire autour de deux couleurs : le rouge du désir et le noir du mystère,

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Via Internet, le site de France Culture. Dans ma ville, dans mon quartier Lyon 6ème arrondissement : Salon du Livre, Libraires, réseau d’amis, public de mon théâtre, bouche à oreilles… Et bien entendu, pour cette publication, votre collaboration sera la bienvenue.

Projet pour la suite ?
Un roman proustien encore en chantier mais ce n’est qu’une question de temps, alors chut !!

Pourquoi écris-tu et comment ?
J’écris pour vivre deux fois ma vie. J’écris avec mon cœur et aussi avec une plume. J’avoue, hormis l’écriture et la mise en scène, je ne sais rien faire d’autre, pas même cuisiner.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
En matière de littérature : Les Brontë, Châteaubriand, Proust / Les Poètes Maudits / La littérature Russe.
Musique classique, avec un faible pour Richard Wagner.
Cinéma : Visconti / James Ivory / Woody Allen.
Peinture : Le Caravage / Rembrandt / Delacroix. Les vanités hollandaises ont ma préférence.
Philosophie : JJ Rousseau / Pascal. Nietzsche fait mon éternel bonheur.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Un ami proche, sculpteur et peintre de talent : Octave ANDERS, artiste lyonnais.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Oui, musique classique, peinture. Et pour les pointillés… rajoutons : le Théâtre et sa mise en scène, la Philosophie, la Littérature, la Psychanalyse, le Cinéma (plutôt les vieux films). Mais un goût prononcé et immuable pour les Belles-lettres.

As-tu un blog ou un site ?
Oui, en construction: http://jeannerromanciere.hautetfort.com/. Je suis en outre une inconditionnelle de France Culture, page "Philosophie" sur laquelle je mets très souvent des commentaires. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas : cette radio culturelle française est à la fois une radio unique et un art de vivre.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La bêtise humaine.

Ta citation favorite ?
Je raffole de l’esprit de Wilde, et comme vous avez eu la délicatesse de ne pas poser la question ayant trait à l’âge, je fais répondre Oscar Wilde : « Il ne faut jamais faire confiance à une femme qui vous avoue son âge véritable. Une femme capable de vous dire une chose pareille est capable de n’importe quoi. »

Une qualité et un défaut ?
En ce qui me concerne : Je sais écouter, écouter l’autre. Je sais très bien bafouiller. L’écriture structure ma pensée.

Un souhait ?
Non, 2 souhaits :
1) Que mon dernier roman « A l’ombre des désirs » enchante les lecteurs.
2) Vous rencontrez tous et toutes…

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Une question sans réponse à donner m’aurait désolée.

J’aimerais ajouter une dernière question que je formule ici, avec ma réponse: Quel livre t’a le plus marqué ces dernières années ?
Le livre d’Irwin Yalom « Et Nietzsche a pleuré » --------------