Interview...

Sébastien Quagebeur


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel , je n'utilise pas de pseudo Sébastien Quagebeur depuis ma naissance!

Où habites-tu ?
J'habites à Vanves depuis une dizaine d'années, petite ville de la banlieue sud parisienne situé dans les Hauts de seine, j'y ai suivi un amour et puis j'y suis resté en vivre d'autres.

Une famille, des enfants…
Une fleur d'hibiscus et sa fille.

Sucré ou salé ?
Les deux: la vie est sucré et salé! j'alterne au restaurant japonais.

Petit, que voulais-tu faire ?
Joueur d' imagination, j'y étais constamment plongeur de fond. Dès que j'ai mis la main sur l'art , j'ai appris à jouer et créer et m'exprimer avec.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Sans ego je répondrais aucune , l'histoire étant une répétition , nous même nous en somme une à notre tour. La poésie et la littérature sont peux être des chemins qui nous mènent à en sortir pour s'y trouver justement.

Ton truc contre le stress ?
L' autre , l'humanitude en premier lieu , terme crée par Albert jacquard ,nous sommes assez nombreux sur terre pour savoir que nous ne pouvons pas nous apitoyer sur notre propre sort : l'autre c'est la porte d'entrée du monde le vrai je comme la dit Arthur Rimbaud .

Que fais-tu dans la vie ? Explique.
Je viens d'arrêter mon activité professionnelle ce qui me permet vraiment de savoir ce que je veux faire !J'ai travaillé dans le domaine du médico-social. Pour l'instant je me consacre à l'écriture et la poésie.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai écris des chansons pendant mon adolescence et ensuite des poèmes. j'utilises différents modes d'écriture mais je m'approches plus de l'écriture automatique . J'aime écrire parce que j'aime lire depuis tout petit
j'ai lu et ensuite j'ai tout oublié ! Pourquoi sûrement parce qu'il n'y à rien de plus impersonnel et personnel à la fois que d'écrire. Tout le monde apprend à écrire à l'école pourtant il n'y a rien de plus singulier.La plume côtoie et balaye toutes les parties de notre être par ce geste si profond et si chorégraphique .Ecrire c'est un peu regarder dans les poubelles des autres sans les vider sur le trottoir et apprendre à connaitre la sienne ! Le pourquoi c'est tout le travail qui reste à construire l'histoire qui va se lire.

As-tu déjà publié quelque part ?
Non .

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non mais la reconnaissance c'est quand une personne lit un de mes poèmes. Partager aussi simplement la joie de la poésie .

Pourquoi Chloe des Lys ?
Pourquoi pas ! Etant amoureux et défenseur des livres , rejoindre une édition qui partage sa passion ce n'est pas rien , c'est une expérience qui va se construire jusqu'à la naissance de l'ouvrage.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Je vais publier un recueil de poésie, 20 poèmes qui s'articulent autour de la notion de notre temporalité existentielle. J'ai justement choisis leurs degrés de pertinences.Pour qu'il puisse à leur façon interpeller le lecteur.Les poèmes sont un peu des oiseaux migrateurs du temps qui sortent des pages chacuns d'entre-eux volent et se posent chez le lecteur. il s'intitule : la douceur du temps.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
j''écris et diffuse.Et le second moyen c'est de ramer avec un stylos dans les trames de papier, parait il il y à un chemin qui mène encore plus loin.. rires plus précisément en émettant ses 26 lettres en signes tournés vers les autres.

Projets pour la suite ?
Je viens de terminer cette année trois recueils de poèmes et un essai poétique. L'aventure du premier roman m'a appelé et je m'y attèle .

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris pour le simple plaisir de le faire, en me laissant embarquer dans un processus de création et de sublimation. Grace à l 'écriture on peut être dans un devenir impermanent.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
La littérature du monde entier , la poésie du tout-monde, les sciences humaines.Pour le septième art tout ce qui en est , une base poétique subtile et vitale à l'image d'un cocktail détonnant de surprises et de courage.Sensibilité profonde irrémédiable pour toutes les formes d'arts . Je ne citerais pas d'auteurs mais plutôt le moyen d'y parvenir la lecture.Tout lire ne veut rien dire mais c'est sûrement par là qu'on pourra planter des auteurs dans son propre potager pour y faire pousser une bibliothèque.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
David Tima est un ami, nous avons partagé la passion de la musique pendant plus de 10 ans maintenant, il s'est tourné vers la danse cubaine et moi l'écriture. Il a monté sa propre école de danse orienté sur les musiques latines. Le latin studio à Villiers sur marne accueille un public constitué d' enfants et d' adultes . il dispense enseigne et encadre des cours avec l'aide d'autres professeurs, des soirées dansantes, des stages. La danse a choisi David ....aller sur son site le voir danser la vie.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
J'aime chanter et jouer de la guitare .Ecrire des chansons, une vie culturelle bien remplie, exposition, concert.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Non pas pour le moment ,la construction d'un site est prévu.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Moi pour être honnête , dans certaines situations.Mais j'ai appris avec le temps à laisser le mental être du mental et pas autre chose.

Ta citation favorite
Ce que nous jouions c'est la vie. Louis Armstrong

Une qualité et un défaut ?
La curiosité parce que sans elle nous ne ferions pas grand chose d'intéressant à ceux qui la combattent elle n'est pas un défaut. Le manque de volonté comme défaut pour se battre et survivre chaque jour dans ce monde il faut la force de notre volonté pour refuser ceux que l'on veut nous faire croire et voir quotidiennement. La vie ne s écrit pas dans les livres elle se manifeste globalement dans nos relations et dans notre acte singulier de penser et de respirer le monde .

Un souhait ?
Que les richesses et le bonheur de vivre soit répartit de façon équanime sur le globe terrestre. Un rêve poétique tiers mondialiste qui se partage comme l'espoir se promulgue partout.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Ne pas me poser de question tout court sera le meilleur moyen pour ne pas avoir de réponses. Je pense que le choix de l'écriture nous abrite de la bêtise des questions.