Interview...

Christina Previotto


Pseudo ou nom réel ?
Je pense à un pseudo pour simplifier mon nom Christina Previotto => Christina Previ

Où habites-tu ?
Dans le Hainaut, à La Louvière, plus précisément à Strépy-Bracquegnies non loin du canal du Centre et de l'ascensseur hydraulique de Houdeng ainsi que du nouvel ascenseur de Strépy-Thieu.

Une famille, des enfants…
J'ai trois enfants, deux fils et une fille et quatre petits-enfants dont trois garçons et une petite fille.

Sucré ou salé ?
Les deux, du moment que c'est bon!

Petite, que voulais-tu faire ?
Institutrice maternelle.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Historique, avec un grand H... aucune idée. Je préfère m'imaginer en personne simple, proche de la nature mais suffisamment aisée pour s'occuper de ses enfants, de son jardin.

Ton truc contre le stress ?
La respiration et attendre que ça passe. Et parfois parler, parler...

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis en prépension depuis 2010, après avoir été mère au foyer, puis employée administrative mais avec beaucoup de contacts sociaux en tant que conseillère en mutualité. Je reste en contact avec mes ex-collègues de par mon volontariat au sein de la mutuelle.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai commencé à écrire de la poésie, pour moi-même lors de périodes difficiles comme il y en a dans chaque vie... Ensuite, le plaisir de lire des histoires aux enfants m'a amené à en inventer et finalement à en écrire.

As-tu déjà publié quelque part ?
J'ai publié chez vous, Chloé des lys, en 2006 un recueil de 7 contes en catégorie "jeunesse". Mais je pense ne pas l'avoir finalisé correctement. Puis, en 2010 j'avais déjà un projet auquel j' ai renoncé pour diverses raisons...

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non, j'ai juste participé au concours d'écriture pour le festival de Surice en 2013 sur le thème de la "malbouffe" . L'année dernière j'ai envoyé quelques "formes brèves" sur le thème du temps lors du printemps des bibliothèques et une de mes phrases a été reprise dans la brochure " Ô temps" de la province.
Cette année 2014, j'ai participé au concours d' illustration du salon du livre de la région du Centre.

Pourquoi Chloé des Lys ?
Pour mes premiers contes, je suis tombée sur une annonce de Chloé des lys, et j'ai vu qu'il y avait moyen d'éditer à compte d'éditeur, j' ai envoyé mon manuscrit et j'ai été acceptée mais j'étais la première surprise, je n' y croyais pas. Mon premier recueil a été édité en 2006. Toutes les transactions sont claires et honnêtes chez Chloé des lys et les intervenants sont agréables.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
C' est à nouveau dans le genre "littérature jeunesse", il s'agit d' un recueil de cinq contes dont le titre est: " Temps d' aventure " . Le plus souvent, c' est un jeune héros qui est en difficulté et qui fait tout pour s' en sortir, avec un dénouement favorable. Mais les lieux et les périodes de l'action varient..

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Ça c'est la bonne question! Rien jusqu'à présent hormis les participations citées plus haut.

Des projets pour la suite ?
En écriture, rien de concret pour l' instant mais ça va suivre. J' anime aussi bénévolement des séances de lecture contée organisées par la bibliothèque de la ville de La Louvière pour des classes de maternelle et du 1° degré en primaire.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Pour le plaisir, vu que ce sont des contes pour enfants. C' est un public que j'apprécie. J'écris d' abord un brouillon sur papier puis je passe au traitement de texte où je "simplifie" beaucoup car j'ai tendance à surcharger mes phrases.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J' aime des lectures variées qui vont du roman historique classique ex: B. Clavel "La lumière du lac", Régine Deforges " La bicyclette bleue", au roman à suspense dans des lieux hautement historiques ex : Fr. Lenoir et V. Cabesos "La promesse de l'ange" ou encore du roman policier genre thriller ex: "John Case "Genesis", et dans la veine des policiers suédois: Hening Mankell.
Dernièrement, j' ai apprécié de Anne B. Bragde "Zona Frigida" suspense très léger du début qui devient plus palpable au fur et à mesure du récit dans une ambiance très dépaysante.
Tout ça est entrecoupé d' ouvrages plus sérieux, autobiographiques ou philosophiques,récits de guerre, d' exil... ex: Eric Emmanuel Schmitt "Ulysse from bagdad" ...
En cinéma, j'apprécie les films humoristiques ex: Dany Boon et Benoit Poelvoorde mais j' aime aussi beaucoup Poelvoorde dans des rôles plus sensibles ex: 'Les émotifs anonymes" ou encore "Entre ses mains" avec Isabelle Carré.
En peinture j'aime la couleur et le non-figuratif ex: Kandinsky, P. Klee , J.Mirò...
En musique j'aime la pop musique avec de beaux textes en français.( L. Voulzi, Souchon, Saul,Fl. Pagny, Céline Dion...) mais je ne retiens jamais les titres des chansons.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Pas spécialement

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
J'écris des comptines ( ou petites fables) que j'illustre sur mon PC pour les utiliser lors de mes séances de lecture. J'aime faire des photos ( en amateur) surtout en vacance.
J'aime coudre et j'ai réalisé quelques sacs avec de vieux pulls en laine feutrée.
Le jardinage me plaît beaucoup et est très déstressant. J'aime aussi faire la cuisine mais à des degrés variables selon les périodes...

As-tu un blog ou un site ?
Rien de tout cela...

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La méchanceté gratuite et l'imbécilité qui s'y ajoute parfois avec les résultats qu' elles provoquent.

Ta citation favorite ?
Depuis longtemps, celle-ci : Nous sommes fait de l'étoffe dont sont tissés nos rêves.
Et récemment cette phrase entendue à la radio m'a touché: Vivons plus simplement afin que d' autres puissent tout simplement vivre !

Une qualité et un défaut ?
Une qualité: la prudence qui poussée à l'extrême peut parfois devenir un défaut: l'hésitation et un autre défaut: le manque de patience qui augmente avec l' âge!!

Un souhait ?
Oui, un voire quelques souhaits que je garde pour moi!

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Je ne me souviens pas l'avoir entendue mais si on me la pose à nouveau, je la reconnaîtrai!!!