Interview...

Leo Peiller


Pseudo ou nom réel ?
Non, j'ai pas de pseudo. C'est mon nom.

Où habites-tu ? Explique…
En France, dans un village entre Lyon et Saint Etienne

Une famille, des enfants…
Une compagne, des parents, deux frères, une sœur, des neveux et nièces, une grand-mère, des oncles et tantes, des cousins, des beaux parents, un beau-frère, une belle soeur... Une grande famille.

Sucré ou salé ?
Ça dépend de l'horaire. Mais j'aime tout.

Petit, que voulais-tu faire ?
Je voulais être interprète. Mais un jour mon prof d'anglais m'a conseillé de penser à un plan B

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
J'ai jamais pensé à ça. Y a rien qui me vient.

Ton truc contre le stress ?
Aucun truc. Je stresse, c'est tout. Et je stresse très facilement.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis serveur dans un restaurant.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'ai commencé très tôt à écrire, à 8 ou 9 ans. J'écrivais des petites histoires et je les donnais à mes parents en cadeau pour leurs anniversaires.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Non, jamais.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non

Pourquoi Chloe des Lys ?
J'envoie mes manuscrits à des maisons d'édition qui me semblent pouvoir correspondre à ce que j'écris. Pour l'instant Chloé des Lys est le seul à m'avoir donné une réponse positive.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
C'est un roman. C'est l'histoire d'un type un peu paumé qui, pour rendre service à un ami, doit prendre des cours particuliers de russe. Bon, en fait il va apprendre autre chose que le russe.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
J'en sais rien. Je fais rien pour le moment.

Projets pour la suite ?
Pas spécialement. J'écris et j'essaie d'envoyer. On verra bien.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris parce que c'est une activité qui me procure beaucoup de plaisir. Quand j'écris un livre, je l'ai tout le temps dans la tête. Quand je commence à écrire j'ai déjà presque tout. Et après je relis et je corrige.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Quand j'étais jeune j'aimais beaucoup J.D. Salinger. J'ai lu au moins une dizaine de fois Dressez haut la poutre maîtresse, charpentiers. J'adore ce livre. J'ai lu au moins autant de fois l'Adversaire, d'Emmanuel Carrère. Les deux derniers livres qui m'ont vraiment marqué sont Le diable tout le temps, de Donald Ray Pollock et Zodiac de Robert Graysmith.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
J'en ai pas mal, ce serait long de parler de tous et injuste de ne parler que d'un.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Je joue de la basse. Et j'aime beaucoup les jeux de société.

Ta citation favorite ?
« Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins. » George Brassens

Une qualité et un défaut ?
Il paraît que je suis gentil souvent et parfois très pénible.

Un souhait ?
Un seul ? Trop dur...

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
Non c'est pas indiscret. Et non je ne crois pas en dieu.

As-tu peur de vieillir ?
J'ai pas spécialement peur mais on ne peut pas dire que j'en sois ravi !

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Je ne sais pas mais je crois que je la reconnaîtrai quand elle arrivera !