Interview...

Laurent Nizette


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel ; Nizette Laurent

Où habites-tu ?
Bruxelles, Dans le quartier étudiant du cimetière d’Ixelles.

Une famille, des enfants…
Il existe sur terre et dans ma vie un mini-moi.

Sucré ou salé ?
Les deux.

Que fais-tu dans la vie ?
Je fais l’amour, de l’introspection, un peu de photographies. Accessoirement je travaille dans la distribution comme consultant.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Enfant, pour me parler à moi-même.

As-tu déjà publié quelque part ?
Non.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Pas dans la littérature.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Ce point de vue non commercial sur l’édition.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ? Résumé ?
L’ambassade du paradis. C’est une fiction contemporaine attachante, un message d’espoir.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
J’ai un réseau relationnel large par l’intermédiaire mes activités. Si non, je compte utiliser les outils mis à ma disposition, web, salon, etc.

Projets pour la suite ?
Rien de neuf, tout continuer.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J’écris pour m’aider à assimiler mes pensées. Trois outils clés me sont utiles ; Introspection, culture générale, imagination créative.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Asimov, A Christie, F Herbert, O Wilde. Pour le cinéma; S Kubrick, S Spielberg, etc.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Non

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Le sport un jour sur deux, la musique et la photographie.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Un vieux blog dépassé. Surtout, ne le cherchez pas !

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La colère est le dernier recours de l’incompétence.

Ta citation favorite ?
Il ne faut pas s’attacher à ce que l’on peut avoir peur de perdre.

Un souhait ?
Voler? Oui, voler.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser
Ce genre-là c’est pas mal justement !