Interview...

Christian Nerdal


Mon nom est Christian Neerdael. J'ai simplifié l'orthographe pour mon nom d'auteur: Christian NERDAL. Je suis né le 1er mai 1948 à Frameries.

Dès mon enfance j'ai toujours habité Hyon, village situé au sud de Mons, en bordure d'une zone campagnarde, et englobé dans Mons lors de la fusion des communes. J'y vis toujours.

Mon épouse m'a donné deux enfants: Fabian, infirmier tristement décédé en 2012, et Christelle, kinésithérapeute. J'ai trois petits-enfants, âgés de neuf à onze ans.

Je suis plus salé que sucré!

Petit, je voulais étudier et devenir enseignant, ce qui s'est réalisé. Il faut savoir que j'ai baigné dans ce milieu, mon père et mon grand-père étant directeurs d'école primaire.

Mon truc contre le stress? La retraite depuis septembre 2010,qui me permet de m'adonner plus calmement à mes nombreuses activités.

Etant licencié en Philosophie et Lettres (Philologie germanique) et agrégé de l'enseignement secondaire supérieur, j'ai enseigné les langues germaniques à Mons de 1971 à 1988.
Ayant réussi une maîtrise en Linguistique, j'ai alors été nommé Inspecteur linguistique principal dans l'enseignement secondaire et supérieur à Bruxelles (Communauté Française).
Dès 1989,lors de la scission du Ministère de l'Education nationale entre les 3 communautés du pays, j'ai été transféré à la Cellule restée nationale de l'Enseignement, tout en continuant d'exercer le même métier, cellule rapidement reprise par le SPP Politique Scientifique Fédérale où, toujours inspecteur, j'ai terminé ma carrière comme Conseiller.

J'ai écrit mon premier poème en 1969 et mes poèmes, d'abord centrés sur ma cellule familiale, ont rapidement élargi leur horizon pour se concentrer sur trois thèmes principaux: l'amour, la mort et l'humour.

Outre deux mémoires universitaires et quelques articles dans le cadre de mes études et de ma profession, je suis aussi l'auteur d'une monographie sur le folklore d'Hyon, intitulée "La Ducasse Saint-Fiacre à Hyon"(2006).

L'ouvrage que je vais publier chez Chloé des Lys sera donc mon premier ouvrage poétique publié. Il s'intitule "L'Homme à Tête de Taureau et autres poèmes". Cette compilation reprend des poèmes et textes poétiques extraits de quatre recueils non encore publiés. Plusieurs d'entre-eux ont toutefois déjà été publiés dans la revue AURA éditée par le Cercle Littéraire Hainuyer CLAIR DE LUTH (www.clairdeluth.be), dont j'ai été pendant cinq ans Président ff.et dont je suis actuellement le Vice-président. Ce recueil est donc une sorte de "best of", réclamé par plusieurs amis écrivains et acteurs amateurs.
Plusieurs de nos membres ayant été édités par Chloé des Lys, c'est tout naturellement que j'ai aussi choisi cette maison d'édition.
Si ce recueil obtient quelques succès, j'ai le projet de faire publier les quatre recueils cités ,ainsi que mes poèmes dernièrement écrits.

J'écoute régulièrement les maîtres de la chanson française (Ferré, Trenet ,Brassens, Brel, Barbara, Ferrat, Nougaro, Gainsbourg et autres Lapointe etc.).Je suis membre actif du Centre Léo Ferré.
En tant que philologue je lis depuis l'âge de 14 ans les grands écrivains des littératures anglaises, allemandes, françaises, néerlandaises et d'autres pays.
Ayant été membre des Amis des Musées, j'ai visité de nombreuses expositions de peinture et sculpture tant en Belgique qu'à l'étranger. J'apprécie beaucoup les Beaux-Arts.
Mes cinéastes préférés sont des mythes: Bergman, Fellini, Pasolini, Tati, Resnais, Kubrick, Visconti. J'aime aussi les policiers et les films de science-fiction.

Un ami et une amie dont j'aimerais qu'on parle? Thierry Ries et Laurence Amaury.

Qu'est-ce qui me fout en rogne? La mauvaise foi, le pédantisme, la connerie (non exhaustif!).

Une qualité? La fidélité, tous ceux que j'ai aimés sont toujours dans mes pensées. Un défaut? Il y en a beaucoup, disons: l'entêtement.

Un souhait? Que ce recueil puisse émouvoir ou amuser les lecteurs, et de toute façon leur apporter quelque chose.

La question la plus stupide qu'on pourrait te poser? " Et depuis que tu es retraité, tu ne t'ennuies pas trop?"