Interview...

Ndanyuzwe Gaston


Pseudo ou nom réel ?
Un peu des deux, Ndanyuzwe est mon véritable nom de famille. Si, si, allez, tous avec moi… nda- nyu- … Ok, laissez tomber, vous n’êtes pas le seul à avoir du mal ! Quant à R.M.G, c’est un acronyme d’une signification spéciale pour moi que je révélerais peut-être un jour. Il faut garder un peu de mystère après-tout ...

Où habites-tu ? En Belgique, à Bruxelles, la cité européenne. Cela dit, je n’aime pas vivre dans la ville, j’y vis plus par commodité qu’autre chose… pour le moment !

Une famille, des enfants…
Celle de mes parents dont je fais partie mais pas de famille à moi. Bientôt, je l’espère.

Sucré ou salé ?
Pourquoi les séparer ? Sucré puis salé, salé puis sucré… sucré ET salé ! Ils vont si bien ensemble…

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis militaire de profession, je travaillais jusqu’à il y a peu dans l’informatique et maintenant je suis en pleine reconversion vers le secteur médical.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir. D’abord pour assouvir ce besoin de créer des histoires sans avoir recours au mensonge, puis comme moyen d’évasion, de consolation et enfin celui d’atteindre l’extase spirituelle.

As-tu déjà publié quelque part ?
Mon premier livre sort chez Chloé des Lys et est intitulé « Tenebrae – tome 1 – Mantax », c’est (comme vous l’aurez deviné en lisant le titre) le premier tome d’une saga de science-fiction.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Est-ce que les louanges de ma mère comptent ? Non, sérieusement, quelques secondes places à l’un ou l’autre concours mais pas encore de première place.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Ils m’ont pris au sérieux, m’ont offert l’oreille dont j’avais besoin. Leur convivialité inégalée et la simplicité dont ils usent m’ont séduit.

Et si on essayait de résumer ta saga ou pour le moins, sa première partie ?
L’intrigue se déroule dans un futur proche et se centre autour d’un général de l’armée des Nations Unies nommé Thomas Loengard. Loengard est un scientifique célèbre pour de nombreuses découvertes, mais cela ne lui suffit pas, il recherche la gloire.
Depuis plusieurs années, il travaille sur un projet secret dont il refuse de parler si ce n’est pour affirmer que lorsqu’il aura achevé son travail, le fruit de ce dernier révolutionnera le monde.
Alors que l’armée des Nations Unies, principale financière de son projet perd patience et menace de suspendre sa participation, Loengard déclare son projet prêt aux premiers tests. Le général, un comité militaire et politique ainsi que Margarett Carvaletti, second plus grand participant financier après l’armée, se rendent en Afrique, dans le désert Saharien, tous impatients de voir ce sur quoi Loengard avait si secrètement et longuement travaillé.
Cependant, durant les tests, rien ne se passe comme prévu et le général ainsi que Carvaletti sont transportés dans un endroit inconnu et dangereux où ils vont vivre des aventures qu’ils n’auraient pu imaginer...

Comment feras-tu pour essayer de te faire connaître ?
Il paraît qu’il n’y a pas mieux que le bon vieux bouche à oreille, sinon, parallèlement je contacte quelques journaux régionaux, m’essaie aux réseaux sociaux, j’entends dire que c’est le futur de notre monde… Je compte également organiser l’un ou l’autre évènement en commençant par Bruxelles.

Des projets pour la suite ?
Peut-être, mais rien de suffisamment concret pour être partagé à ce stade.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J’écris pour divertir, faire rêver, donner envie de continuer… mais j’écris surtout parce que j’aime le faire, c’est ce dont je dispose de mieux pour communiquer réellement. J’écris comme je le peux, sur le support à ma portée. Bloc-notes, machine à écrire, ordinateur…

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Oh ! Le piège ! Je pourrais passer tout une semaine à en parler et produire une bible à ce sujet mais pour n’en citer que peu : René Barjavel, Stephen King, Dean Koontz un peu d’Hemingway selon l’humeur, Bernard Werber, Aldous Huxley… et pour le cinéma : James Cameron, Steven Spielberg, John Woo, Spike Lee, Robert Zemeckis,… et beaucoup d’autres.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Et détourner les projecteurs de ma personne ? Jamais ! ?

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Hormis l’écriture, je suis un passionné d’informatique, de web design, graphisme, cinéma, sport et j’essaye même – lorsque je trouve un peu de temps – de m’initier au dessin.

As-tu un blog ou un site ?
Oui ! http://www.monpapyrus.com
J’y propose mes pensées quotidiennes (ou du moins régulières) sur à peu près tous les sujets… il y a également des nouvelles, des poèmes, des écrits divers ainsi que l’évolution de ma carrière littéraire.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Peu de choses dont : l’arrogance, la méchanceté gratuite et enfin, les intellectuels ignorants !

Un souhait ?
Avoir les moyens de guérir certains maux du monde, ou du moins avoir l’indifférence qu’il faut pour ne pas en souffrir.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Dis, tu dors ?