Interview...

Hayate Naïla


Où habites-tu ?
Dans le cœur de Bruxelles mais je rêve de vivre entourée de la nature…

Comment te décrirais-tu le mieux ?
Les pieds sur terre, la tête dans les nuages…

Sucré ou salé ?
Les deux, j’aime manger aigre-doux…

Dessert préféré ?
Les crêpes à la confiture de fraises : je peux en faire une overdose si on ne m’arrête pas…

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
A l’adolescence. C’était un désir naturel puis avec les années c’est devenu un besoin …

Pourquoi Chloe des Lys ?
Pour la clarté, l’authenticité, l’entièreté, l’humanité,…

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Comment, pour avoir espérer atteindre la lune, une vie finit par toucher tous les cieux ? C’est un peu ce qui se passe au travers d’un voyage entre la Mer et l’Océan.
Un voyage intérieur débute en même temps que les paysages défilent et c’est au travers de sens manifestes mais aussi cachés qu’on découvre comment l’incroyable se réalise…

Tes héros ?
J’ai un faible pour les robins des bois contemporains : ceux qui dans l’ombre sont des héros quotidiens…

Tes coups de cœur cinéma…
J’aime tous les Sydney Pollack : il sait dire l’essentiel avec beaucoup de pudeur et de sensibilité…

Tes hobbys ?
La danse jazz : elle a l’ancrage du sol pour garder l’équilibre quand on s’envole ; elle est aussi entre ciel et terre … J’aime aussi les arts martiaux pour l’harmonie corps-esprit….

Quelles musiques aimes-tu ?
Toutes mais j’aime surtout celles qui font danser sur les tables ; la musique classique aussi, elle me recentre quand je me disperse… Et entre les deux, les musiques populaires comme les musiques d’auteur ; toutes peuvent me toucher : une voix, des mots, une musique ou les trois en même temps…

As-tu un blog ou un site ?
Un petit aperçu de moi… http://hayatenaila.blogvie.com

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
L’injustice même quand elle n’a le poids que d’un grain de sable…

Tu adores ?
M’ennuyer, ne rien faire parce que ça ne m’arrive pas assez ; j’ai pas assez des 24h pour faire tout ce que j’ai envie de faire…

Tu détestes ?
Etre « comme-il-faut », « convenable », « raisonnable »… ; me sentir enfermée dans des rôles, des règles ou dans quoi que ce soit qui m’ entrave…

Une citation favorite ?
J’en ai plein mais pour l’inspiration, j’aime : « Ni tour de pierre, ni mur de bronze battu, ni cachot privé d’air, ni massives chaînes de fer, ne sauraient entraver la force de l’âme" (Shakespeare)