Interview...

Fabienne Merkelbag


Pseudo ou nom réel ?
avec un nom pareil, il ne peut qu’être réel !

Où habites-tu ?
en région liégeoise, après une enfance et une adolescence passées en Allemagne

Une famille, des enfants ?
un gynécée : une mère, deux sœurs, et deux filles : Florence, 22 ans et Romane, 18 ans.

Sucré ou salé ?
que du salé ! au point de déguster au petit déjeuner du pain garni de cornichons et de ketchup …

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis Inspectrice au Ministère de la Culture de la Communauté française. Mon travail consiste à accompagner les institutions subsidiées, et à faire respecter les législations diverses. Je me rends donc régulièrement dans les Centres culturels, Bibliothèques, Maisons de Jeunes, Centres d’Expression et de Créativité, Organisations de jeunesse, etc… J’émets des avis et les défends au Ministère. Job très diversifié qui évite la routine…

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
j’ai toujours écrit ; c’est une tradition familiale : l’importance de respecter les fêtes et anniversaires par l’envoi de cartes et de lettres. Puis, petit à petit, l’envie de coucher sur papier des impressions, des souvenirs… jusqu’à ce manuscrit qui en est l’aboutissement

As-tu déjà publié quelque part ?
Non, l’envoi de mon manuscrit à Chloé des Lys est ma première tentative

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
j’ai participé en 2006 à un concours de Nouvelles à Couvin, au Prix de l’Eau Noire. J’y ai obtenu le 2ème prix

Pourquoi Chloe des Lys ?
J’aime les petites maisons d’édition qui valorisent les ‘jeunes’ auteurs. C’est un ami, Philippe Leclercq, qui sortira son premier ouvrage chez Chloé au printemps, qui me l’a conseillée

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Je crains qu’il n’appartienne à aucun genre littéraire classique. J’appelle cela mes « bafouilles ». En réalité, il s’agit d’une série de ‘tranches’ de vie, réellement vécues, mais teintées d’humour, de propos impertinents où la mauvaise foi n’est jamais bien loin

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Je suis au début du processus ; je vais d’abord effectuer les corrections et suivre l’ensemble de la procédure pour en arriver à la publication de mon ouvrage. N’empêche, depuis que j’écris, j’en fais profiter mon entourage qui semble adorer

Des projets pour la suite ?
OIui, un projet original, mais trop neuf pour pouvoir en parler

Pourquoi écris-tu et comment ?
Peut-être parce que je ne sais ni peindre, ni cuisiner, ni bricoler, ni dessiner… je suis persuadée que nous avons tous un don, ou une facilité pour un art, quel qu’il soit. A croire que l’écriture est venue à moi tout naturellement. Comment ? si je ne dispose pas d’un ordinateur, un carnet ligné et un stylo sont mes compagnons de route …

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
En littérature, les auteurs contemporains. Anglophones comme Nancy Huston, John Irving ou Paul Auster ; auteurs de polars comme Elisabeth Georges, ou Minette Waulters ; francophones comme Philippe Djian, et Daniel Piccouli.
Mes derniers coups de cœur : ‘Le Sel’ de Del Amo et ‘La Mer Noire’ de Kéthévane Davrichewy, deux petits chef d’œuvres…

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
quelques amis, des vrais… ils se reconnaîtront…

Tes hobbys ?
Musique, dessin, peinture… le cinéma, la littérature, la politique

As-tu un blog ou un site ?
Non

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La prétention, la méchanceté, l’intolérance, le manque de curiosité.

Ta citation favorite ?
« Soyons réalistes, exigeons l’impossible ! » le Ché

Une qualité et un défaut ?
le même : passionnée…

Un souhait ?
Que la parution de mon livre soit un succès… on peut rêver, non ?

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Il n’y a pas de question stupide, il n’y a que certaines réponses qui le sont…