Interview...

Walter Macchi


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel.

Où habites-tu ?
Je vis et travaille à Bruxelles.

Une famille, des enfants…
Une famille, des enfants… Père célibataire d’une petite Agathe de 2 ans et demi.

Sucré ou salé ?
Un faible pour le champagne.

Que fais-tu dans la vie ?
Fonctionnaire dans une institution internationale

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours voulu écrire ; pour différentes raisons, et probablement aussi parce que mon boulot me prenait tout mon temps, j'ai repoussé le moment, et puis, après un changement radical dans ma vie personnelle il y a quelques années, le déclic s'est produit.

Pourquoi Chloé des Lys ?
Une heureuse circonstance en fait. Un collègue m'en a parlé, j'ai envoyé mon manuscrit sans trop y croire. Apparemment mon roman leur a plu et ils m'ont fait confiance. C'est une équipe qui a une dimension humaine, ce qui est relativement rare dans le monde de l'édition.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ?
C'est un thriller qui se déroule dans hautes sphères de la parfumerie et les coulisses de la photographie de mode.L’action se déroule entre Bruxelles, Genève et New York.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
A vrai dire, je n'y ai pas encore vraiment pensé ! Mais je commence a m’y mettre, je réalise un site Internet, je compte me faire connaître dans les librairies, effectuer des rencontres d’auteurs, contacter des journalistes de la presse écrite et des radios dans un premier temps. J’espère également que le bouche à oreille fonctionnera et m’ouvrira de nouvelles perspectives

Des projets pour la suite ?
Le deuxième roman, l'histoire d'une adolescente et d'un héritage dans une famille pour le moins particulière, est bouclé depuis quelques mois. D'autres écrits dorment dans un tiroir. Mais j'ai des projets plein la tête.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Avant tout pour être lu ! Je voudrais pouvoir offrir aux lecteurs des moments d'évasion et qu'arrivés à la dernière page, ils soient à la fois tristes que le livre soit fini et contents de ce qu'il leur a apporté.
Comment j'écris... Je n'ai pas vraiment de recette miracle. En général, ça vient tout seul, l'idée de base germe brusquement dans mon esprit, suite à une émotion, une rencontre ou une conversation. Le scénario et les différentes phases du livre se mettent en place petit à petit, puis je me lance et j'ai parfois du mal à m'arrêter.

Tu as déjà publié quelque part ?
A l'origine, je suis traducteur, mes traductions ont souvent été publiées de façon anonyme, "A un détail près" est mon premier roman.

un genre particulier en littérature, des coups de cœur au cinéma ?
Je n'ai pas de genre particulier, je fonctionne plutôt au feeling. Pour citer quelques auteurs en littérature française, sans que la liste soit exhaustive, je dirais Philippe Labro, Muriel Barbery, Philippe Grimbert, en littérature américaine Francis Scott Fitzgerald, Walt Witman, Douglas Kennedy et puis chez les italiens, Andrea De Carlo, Giancarlo De Cataldo.
Au cinéma, un coup de coeur : Lost in Translation de Sofia Coppola et puis les films de Martin Scorsese.

Ta ville préférée ?
Sans hésiter, Venise, pas celle des touristes, celle des rares Vénitiens qui résistent.

Des amis dont tu aimerais qu'on parle :
Tous ceux qui m'ont été proches ces dernières années, quand j'ai connu de très mauvaises passes, ils se reconnaîtront.

Tes hobbys ?
L'actualité internationale, les voyages, la photographie.

As-tu un site ?
On y travaille actuellement avec un ami. On espère le mettre en ligne rapidement

Qu'est ce que tu détestes ?
La malhonnêteté dans les sentiments, la trahison.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Ceux qui se croient seuls au monde et qui ne pensent qu'à eux; ceux qui roulent en ville à trente à l'heure alors que le trafic est fluide (sourire).

Un souhait ?
Voir mon premier livre adapté au cinéma et pouvoir vivre de mes romans, mais bon... qui sait, un jour peut-être.