Interview...

Pascal Lluch De Pablo


Pseudo ou nom réel ?
Mon nom réel. D'une manière, il est l'intitulé de ma propre histoire?.

Où habites-tu ?
J'ai vécu en région parisienne, un peu en Allemagne aussi. J'ai eu pas mal la bougeotte, mais c'est à Toulouse, la "Ville Rose", où j'ai décidé de poser mes valises.?

Une famille, des enfants…
Pas à ce jour...?

Sucré ou salé ?
Plutôt salé?

Petit, que voulais-tu faire ?
?Astronaute ! Rien que ça ! Mais quelque part, j'ai réussi : avouez qu'il faut quand même avoir un peu la tête dans les étoiles pour écrire ?des romans.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Aucune. Bien sûr, certains parcours de vie me fascinent et d'autres forcent mon admiration. On peut toujours s'inspirer d'une des facettes d'une personnalité qui a marqué son temps, mais il y a toujours une part de ces figures historiques à laquelle je ne pourrai m'identifier. D'ailleurs, ado, je n'étais déjà pas du genre à être un fan.?

Ton truc contre le stress ?
Le jardinage ; le contact avec la nature m'apaise en général?. Sinon, une activité physique qui me permette d'évacuer le trop plein de tensions. J'ai aussi un autre truc : c'est de me fendre la poire ! Rien de tel que de partir d'un bon rire, que ce soit avec des amis, devant un film ou le sketch d'un humoriste.

Que fais-tu dans la vie ?
Je répondrai que j'ai déjà vécu plusieurs vie en une. Si on en a 7 comme les chats, il m'en reste encore !?

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Dès que j'ai appris à élaborer des phrases, j'ai commencé à écrire de petites histoires, des poèmes... Je pense que le processus de création — quel que soit notre discipline artistique de prédilection — permet de refléter notre conscience. On réinterprète la réalité à travers les prismes de notre raison et celui de notre sens esthétique. Une manière de se sentir exister, j'imagine.

As-tu déjà publié quelque part ?
Avant Chloé des Lys, je n'avais publié qu'à compte d'auteur.
D'abord un carnet de route illustré. Un jour, la mouche m'a piquée, et je suis parti deux mois avec un sac-à-dos pour traverser le Vietnam et le Cambodge. J'alimentais quotidiennement un blog que je tenais sur internet. L'idée était d'abord de partager mes aventures et mes découvertes avec mes proches restés en France. Mais très vite?, ce blog a été suivi par beaucoup d'inconnus. C'est comme ça qu'est née l'envie d'en faire un livre. Ensuite, j'ai écrit une nouvelle. Un drame familial qui s'articule autour de thèmes tels ?que ?la rédemption, la résilience ou encore la spiritualité.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Pas en littérature.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Déjà pour le nom. J'aime la sonorité de "Chloe des Lys", il y a de la poésie dans ce nom. C'est aussi une maison d'édition à taille humaine, prête à parier sur de nouveaux auteurs.?

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Mon roman publié par Chloe des Lys s'appelle Le Démiurge. C'est un polar, un thriller.? Voici le résumé :
Hannah Artner est une jeune informaticienne fraîchement débarquée à San Francisco. En proie à des rêves érotiques violents mettant en scène un amant surnaturel, elle peine à s'épanouir dans sa vie de couple. Jusqu'au jour où l'être fantasmé se matérialise, où l'incarnation onirique prend le pas sur Hannah. Et où la mort va s'inviter.
Le lieutenant Doug Merrington, un policier expérimenté, est appelé à enquêter sur ce qui apparaît être un crime passionnel. Si la jeune Artner est rapidement suspectée du meurtre de son amant, un lien s'établit cependant avec un homicide plus ancien. Dès lors, l'enquête va glisser subrepticement pour happer Merrington dans une tourmente insoupçonnée.
Dans l'ombre, un être énigmatique semble tirer les ficelles. Celui qui aime et qui punit, celui qui accorde ou prend la vie.
Les proies deviendront prédateurs, le mal deviendra bien, et la vie se confondra avec la mort.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l'instant, le bouche-à-oreille, j'organise quelques séances dédicaces. Mais j'attends la rentrée pour être plus pro-actif.?

Projets pour la suite ?
J'évoque rarement mes projets avant qu'ils aient pris forme à un stade avancé. Sinon, oui. Il est rare que je n'ai pas un projet en cours.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'aime voyager. Et pour moi, l'écriture est aussi une façon de voyager.
Je fonctionne surtout à l'inspiration. D'habitude j'écris régulièrement, mais par petites touches, ne serait-ce que pour entrainer ma plume. Par contre, quand me vient une idée à raconter, ou la trame d'une histoire, je dois y consacrer une bonne partie de mon quotidien, car en général les idées fusent. Ensuite, pour l'élaboration du projet, je commence toujours par écrire à la main l'ébauche de mes chapitres. Le processus est plus lent, mais ce tempo permet justement une première maturation. Et puis j'adore écrire à la main ! Je recopie ensuite sur l'ordinateur et s'ensuivent de nombreuses relectures.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J'ai des goûts vraiment très éclectiques. Et ce serait une injustice que de risquer d'oublier? de citer une œuvre ou un auteur. Les trois derniers auteurs que j'ai lu : Dostojevski, Pierre Lemaitre, Yasmina Khadra Les trois derniers films que j'ai vu ou revu : ?Pulp fiction, ?Star Wars, Amadeus Les trois derniers concerts auxquels j'ai assisté : Rockbox (hard-rock), Macbeth (l'opéra de Verdi), 7ème symphonie de Beethoven

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Le golf. J'ai pris ma licence au golf de Plaisance du Touch, premier en France à avoir été labellisé "écodurable" par le groupe Ecocert. Mais une blessure récente risque de compromettre ma pratique de ce sport. Je croise les doigts pour que ce soit temporaire ! Sinon, la musique m'accompagne depuis l'enfance, sous une forme ou une autre?, et je fais aussi de la photographie.?

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
J'ai créé une mini site pour ce roman.? https://ledemiurge.jimdofree.com J'ai aussi une page présentant mes photos : https://lluchdepablo.wixsite.com/photo

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La bêtise humaine et les injustices qui en découlent. Notre quasi impuissance pour enrayer les changements climatiques ou la sixième extinction des espèces.

Ta citation favorite ?
Le mieux est l'ennemi du bien.

Une qualité et un défaut ?
Perfectionniste et... perfectionniste. Une qualité qui peut vite virer au défaut !

Un souhait ?
Écrire d'autres livres.

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
J'ai des croyances. Je pense qu'il est difficile de ne pas croire en quelque chose, dès lors qu'on s'est posé des questions. Et j'inclus l'athéisme dans le lot des croyances. Croire qu'il n'y a rien, c'est aussi croire. Rien ne peut être démontré et c'est la conviction qui s'exprime sur un tel sujet. Je ne suis pas athée et je crois. Reste à définir en quoi...

? As-tu peur de vieillir ?
Pas vraiment. J'appréhende plutôt d'arriver à un âge avancé avec le sentiment de n'avoir pas assez vécu.?

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Si un jour on me la pose, je vous la livrerai !