Interview...

Ledent Marianne


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel : Marianne Ledent

Où habites-tu ?
J'habite à Laeken depuis mon mariage en 1981. C’est là que mon mari a toujours habité. J’ai dû m’habituer au Nord de Bruxelles car avant cela j’habitais chez mes parents à l’opposé : près de la place Vanderkindere à Uccle. Le Nord de Bruxelles me semblait être un pays lointain, un peu inaccessible et pourtant voilà que j’y habite depuis de nombreuses années. C’était, je m’en souviens, le passage obligé lorsqu’on partait mes sœurs (3) et moi ainsi que mon frère à la Côte belge avec mes parents. Les tunnels, le viaduc etc… Depuis le temps, bien sûr je m’y sens bien. J’habite en face de la section psy de l’hôpital Brugmann …

Une famille, des enfants…
Je suis issue d’une assez grande famille de 5 enfants et je suis le numéro 2 dans la fratrie. C’est mon frère qui est le plus jeune.
Nous sommes très proches par la pensée mais un peu éparpillés géographiquement : Deux de mes sœurs habitent le Brabant Wallon, mon frère a racheté la maison paternelle à Forest (nos parents sont tous deux décédés depuis longtemps) et une de mes sœurs habite le Jura.
J’ai deux grands fils de 33 et 31ans. L’aîné est papa d’un petit garçon depuis le mois de septembre dernier. Ils habitent à la Côte d’Azur. Et le second sera papa de jumeaux (fille et garçon) courant de ce mois d’avril. Ils habitent dans le Nord de Bruxelles. Cela fait beaucoup d’un coup mais j’en suis ravie. J’attendais avec impatience la venue d’un petit. Là je suis servie !!
Nous formons, mon mari et moi, un bon couple. Nous avons cette chance. Nous possédons aussi un chien - petite femelle cocker hyper affectueuse - que nous adorons.

Sucré ou salé ?
J’étais salée mais je deviens, avec les années, de plus en plus sucrée.

Petite, que voulais-tu faire ?
Infirmière puis archéologue. Je sais, cela n’a rien à voir l’un avec l’autre mais bon … J’étais attirée par tout ce qui était médical comme beaucoup de petites filles de l’époque. A une St Nicolas, j’avais reçu la parfaite panoplie de la petite infirmière et avec ma sœur aînée, on s’amusait bien.
Puis l’archéologie m’a intéressée sans pour autant que j’entreprenne les études (bien trop longues et complexes selon moi) pour y parvenir. J’adore les vieille pierres, l’architecture et découvrir un trésor me semblait et me semble encore toujours passionnant.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Sissi ? Epoque tellement romantique. C’est ce qui me vient impulsivement à l’esprit mais je ne me suis jamais vraiment posé cette question. En fait je n’ai pas envie de ressembler à quelqu’un d’autre que… moi mais vu que je ne suis pas historique…

Ton truc contre le stress ?
Fermer les yeux et me concentrer sur ma respiration.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis pensionnée depuis un peu plus de deux ans. J’ai travaillé dans le secteur de l’énergie pendant plus de 25 ans. Ce nouvel état a libéré du temps et m’a permis de commencer à écrire des poèmes. Et puis, je vis…Je fais des expos/salons, je vois mes amis, je vais au ciné, je lis, je jardine, je fais des balades et …je tricote.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’aime l’écriture depuis toujours me semble-t-il mais je n’écris pas depuis tellement longtemps. Une dizaine d’années tout au plus. Cela fait quelques années que je m’amuse à écrire des petits textes ou des souvenirs de vacances. J’adore faire des jeux de mots et j’ai écrit quelques trucs un peu farces. Des sketchs rigolos que je partage avec ma famille et mes amis proches. J’écris pour le plaisir de l’écriture et puis celui du partage.

As-tu déjà publié quelque part ?
Je n’ai jamais rien publié.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non forcément jamais.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce qu’un de mes anciens collègues, Gauthier Hiernaux, m’en a parlé. Il a déjà écrit plusieurs ouvrages et est édité chez CDL. Je lui avais fait lire quelques-uns de mes poèmes et il m’a dit de tenter ma chance. C’est vraiment grâce à lui et je l’en remercie.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Ce sera un petit recueil de poèmes, plutôt des évocations poétiques.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l’instant rien encore mais je vais lire attentivement toutes les pistes proposées par CDL .

Projets pour la suite ?
Peut-être faire un petit recueil de textes humoristiques. Je ne sais pas encore vraiment.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Comme je l’ai dit plus haut, j’écris vraiment pour le plaisir des mots, pour exprimer des sensations, des états d’âme. J’écris pour transmettre ce que je pense et ce que je ressens et pour pouvoir le partager. Pour me souvenir aussi de ce que j’ai éprouvé à tel ou tel moment. J’ai ainsi l’impression, bien futile et éphémère, de retenir un peu le temps. J’adore la langue française. J’ai le goût du beau et j’aime le mettre en mots.
J’écris soit directement sur mon pc, soit parfois sur un bout de papier quand une idée me vient. Parfois le soir quand je ne peux pas m’endormir, je note quelques idées sur un carnet qui se trouve à côté de mon lit et que je développe le lendemain. Parfois aussi, quand je suis en voiture et que mon mari est au volant, j’écris des petites idées en texto sur mon gsm. Cela dépend des circonstances. Et puis je retravaille au net sur mon pc.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J’ai bien du mal à répondre à cette question. Jamais je n’aurais pensé un jour me mettre à écrire des petits poèmes parce qu’en fait cela ne me plaisait pas tellement de lire de la poésie en vers. Je trouve cela difficile à lire souvent. Je n’ai d’ailleurs quasi rien lu très honnêtement en poésie. A l’école, j’ai beaucoup aimé les romantiques : Baudelaire, Rimbaud et avant cela Gérard De Nerval.
Je ne peux pas dire vraiment que j’ai des « maîtres ». J’ai subi des influences, incontestablement, mais c’est un tel kaléidoscope que c’est bien difficile de démêler l’écheveau.
En littérature, j’aime beaucoup les romans historiques et ceux qui parlent de choses réelles pour inventer une histoire. Je viens de terminer Le Chardonneret de Donna Tartt. Bon bouquin. Quand un livre me plaît, il a un peu tendance à effacer ceux qui ont précédé …Je n’aime pas trop les thrillers hard car je trouve cela trop oppressant. J’ai adoré le livre de Joël Dicker :La vérité sur l’affaire Harry Québert. Palpitant. Le Da Vinci Code quand il est sorti m’a aussi bien plu par exemple.
Au ciné, ce que j’aime, ce sont les histoires à partir de faits historiques. Je viens d’aller voir le film anglais « The imitation Game » qui m’a énormément plu. Cela me touche quand ce sont des faits réels. Ce film retrace l’histoire de celui qui fut en quelque sorte le père fondateur des ordinateurs et qui a réussi à craquer le code secret Enigma des Allemands lors de la guerre 40-45. J’ai vu aussi le film « Gemma Bovery ». Bien aimé.
En peinture, je suis une inconditionnelle des impressionnistes. Monet en particulier. J’aime aussi la peinture flamande. Je préfère souvent la technique de l’aquarelle à la peinture à l’huile.
En musique, j’aime vraiment la musique de variété et le chant en général et en classique j’aime beaucoup le piano. Comme compositeurs, j’adore Mozart, j’aime Beethoven, Debussy, Haydn, ce style-là.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Je ne vois pas trop non ??Dans quel domaine ???

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Lecture, ciné, tricot et crochet, écriture, jardinage, photos.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Je n’ai pas de blog.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Le manque de respect.

Ta citation favorite ?
Le mieux est l’ennemi du bien.

Une qualité et un défaut ?
L’honnêteté. Tendance à chercher la facilité par paresse.

Un souhait ?
Que tout se passe bien dans ce projet d’édition et que j’y fasse de belles rencontres.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
A quoi ça sert d’écrire des poèmes de nos jours ?