Interview...

Philippe Leclercq


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel

Où habites-tu ?
J'habite dans le Condroz, dans la région de Ciney. J'y habite depuis onze ans. Avant cela, j'étais bruxellois...

Une famille, des enfants…
Une famille. Trois grands enfants en âge de ne plus en être...

Sucré ou salé ?
Plutôt salé. Le sucre, c'est pour le café et dans la salade...

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis délégué commercial dans le monde du jeu et du jouet. J'apprends des jeux de société et puis je les transmets à des magasins qui eux-mêmes transmettront...

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J'aime écrire depuis toujours. Dans mon métier, je suis tenu d'écrire des rapports hebdomadaires. C'est très chiant. Alors, je me suis dit qu'il fallait essayer d'y distiller de l'humour. C'est devenu un rendez-vous avec les collègues. Le lundi matin, ils ouvraient leurs mails, j'attendais leurs réactions. Et puis, quelqu'un m'a dit qu'il fallait que je fasse quelque chose de cette faculté d'écrire. Et voilà...

As-tu déjà publié quelque part ?
Jamais.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Et non...

Pourquoi Chloe des Lys ?
Après les refus non étayés des autres, j'ai lu dans la presse locale qu'une cinacienne venait d'être publiée chez Chloé des Lys. J'ai laissé un message sur le répondeur et le soir-même j'étais appelé par un être humain, en chair et en os...

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ?
C'est un polar, parce que je n'avais rien de particulier à dire. J'ai voulu faire rire avec des situations énôôôrmes et des acteurs improbables. Au final, il semblerait que mon histoire soit crédible. C'est un hasard.
Résumer ? Jésus Sauveur est né à Nazareth, près de Gand. Il est Médiateur Fédéral. C'est une fonction que personne ne connaît. Elle est très confidentielle. Tout le monde l'appelle Jess, ça passe mieux que Jésus. Il a le don de dénouer les situations les plus emmêlées, ce qui agace pas mal de gens. Il ne pratique pas comme les autres et c'est pour cela qu'il réussit.
Cette fois, dans une petite ville de province, un tueur commence une série de crime. Dès le départ, il exige que Jess s'occupe de l'affaire. En fait, le tueur est une femme et les victimes sont toujours des hommes. Elle les viole avant de les vider de leur sang... Une mante religieuse, en quelque sorte.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l'instant j'essaie d'abord de bien travailler sur la finalisation du bouquin. Après, j'essayerai de suivre les conseils des gens qui m'entourent. C'est top secret !

Projets pour la suite ?
J'ai un nom qui me trotte en tête "Le dernier millénaire"... Et si on était en train de vivre le dernier millénaire ? J'imagine le retour du Moyen Age, les mouvements de populations, la superstition... Il ne reste plus qu'à trouver l'histoire

Pourquoi écris-tu et comment ?
Pourquoi ? Parce que je suis moche et sans intérêts et qu'il me plaît d'être tout-puissant,le créateur suprême, quelques heures par semaine.
Comment ? En absorbant tout ce qui se passe autour de moi et en le restituant via mon clavier. Hélas, je ne tape qu'à deux doigts, de moins en moins vite et parfois je frappe même entre les touches ce qui m'oblige à me relire sans cesse.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Jacques Brel... Jacques Brel... et aussi Jacques Brel (comme chanteur, comme acteur et comme être humain) Et puis, en littérature, j'adorais Frédéric Dard (les San-Antonio et puis "Y a-t-il un Français dans la salle ?", etc...) Pour le reste, je lisais fort peu, avant...

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Maintenant que je suis divorcé... Je plaisante. Pas tellement, finalement. Que des femmes : Fabienne Merkelbag, Annick Verstraet, Elodie ce joli petit pinson, Marie de Jocari, Valérie... Vous voilà bien avancés !

Tes hobbies ? Musique, dessin, peinture…
La course à pied. Les jeux de société. L'écriture. J'aimerais écrire des textes de chansons... Ceci est un appel désespéré.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
rien de tout ça.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Beaucoup trop de choses ! Alors je me dis que la colère est le résultat d'une grande tristesse et j'attrape le bourdon.

Un souhait ?
Oui ! Que mon bouquin soit amené à la plage et accompagne les vacances des gens (d'au moins deux personnes !). C'est fait pour ça, non ?

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Celle là !