Interview...

Victor Lebuis


Pseudo ou nom réel ?
Mon nom de plume est Victor Lebuis. C’est ce pseudo que j’officialiserai dans les documents, sur les sites internet, dans les rencontres et interviews etc.

Où habites-tu ? Une famille des enfants? ?
J’habite Bruxelles, près de la RTBF. Divorcé sans enfants.

Sucré ou salé ?
Salé par besoin, sucré par plaisir.

Que fais-tu dans la vie ?
Né en 1937 je suis pensionné depuis 1 an.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
C’est en avril 2005 que j’ai écrit le livre que j’ai présenté chez CDL et qui me vaut d’être ici maintenant. C’est une réaction spontanée qui me l’a fait entamer: je voulais me débarrasser de quelques objets qui se rapportaient à mes “souvenirs...”, j’ai été mal accueilli – et j’ai décidé de me débarrasser tout seul de ces souvenirs mêmes et non pas de leurs représentations matérielles. J’ai écrit très rapidement, avec peu de ratures et erreurs, et le tapuscrit est quasi un jumeau du manuscrit.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Je n’ai rien publié. Une personne bien intentionnée a présenté à un concours, à mon insu, quelques poèmes que j’avais écrits – j’ai reçu une médaille, non personnalisée. C’était en France, dans les années ‘80.

Pourquoi Chloe des Lys ?
J’ai fait la connaissance de Chloé des Lys à la “Foire aux livres” parallèle aux Halles de Schaerbeek. Le contact direct m’est difficile, j’ai emmené des dépliants – j’ai ensuite envoyé mon texte à d’autres éditeurs – il a tourné en rond. J’ai alors consulté le site de CDL – et nous voici ensemble.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Je publie “DES SOUVENIRS OBSCURS DE L’ECOLE ABBATIALE”, qui raconte l’éducation élitiste dans un pensionnat élitiste , dans les années ‘50. Ce collège existe encore, il a gardé, de façon peut-être différente, son élitisme – la question est sous-jacente. Il ne s’agit pas uniquement de souvenirs d’un autre siècle...

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
J’ai toujours des difficultés à faire ma propre promotion – à preuve: nous ne nous sommes pas rencontrés aux Halles... J’ai des amis qui ont des amis et des cercles de lecture, qui fréquentent des milieux de psychologie et de culture – tous sont plus doués que moi pour “essayer de me faire connaître”. Ceci en Belgique et en France.

Projets pour la suite ?
Pour la suite: pas de nouveaux écrits – mais peut-être en présenter un plus ancien, qui a été illustré par un de mes amis.

Tes influences tes maîtres tes coups de coeur en littérature, cinéma, peinture, musique...
Je ne me vois pas d’influence en écriture. J’aime Victor Hugo poète (surtout “les contemplations”), Philippe Claudel, Gaudé, Yalom.
Fassbinder et Chabrol au cinéma, et W. Herzog; les Italiens surtout, et les peintures symboliste, abstraite et surréaliste
Schubert, Jordi Saval.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu' on parle ?
Je parlerai d’un ami décédé récemment, et d’une femme de +- 60 ans, à la vie étonnamment énergique, remplie et diversifiée.

Tes hobbies ? Musique, dessin, peinture?
la musique, la lecture, les voyages.

As-tu un blog ou un site ?
Ni blog ni site.

Qu' est-ce qui te fout en rogne ?
le mépris.

Un souhait ?
Mon souhait est très personnel, il concerne mon couple, jeune de 13 ans.

Quelle est la question la plus stupide qu?on pourrait te poser ?
j’ai un tri à faire, avant de répondre...