Interview...

Virginie Lauby


Pseudo ou nom réel ?
Les deux puisque Lauby est mon nom de jeune fille. C’est une façon de perpétuer le nom de ma famille car je suis fille unique.

Où habites-tu ?
J'habite dans le sud des Ardennes françaises à mi-chemin de Charleville et de Reims

Une famille, des enfants…
Un mari, une grand-mère, trois filles, un chat et cinq poissons rouges tout ça sous le même toit !

Sucré ou salé ?
Les deux, le sucré-salé étant ce que je préfère. Rien de tel que les mélanges !

Petite, que voulais-tu faire ?
Paléontologue, comme Yves Coppens, c’était au moment de la découverte de Lucy.

Ton truc contre le stress ?
Respirer à fond et lentement

Que fais-tu dans la vie ?
Je travaille à Pole-Emploi (le FOREM français) sur un dispositif particulier qui s'appelle une plate-forme de vocation. En fait, je ne fais que du recrutement.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
À 6 ans au CP parce que j'y étais obligée, mais plus sérieusement dès que j'ai su écrire j'ai commencé à raconter des histoires...

As-tu déjà publié quelque part ?
J'ai publié « Le mouroir aux alouettes » chez Ex-Aequo en 2011, il a été sélectionné pour le prix Chronos 2012.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Je ne désespère pas... J'ai remporté un concours de nouvelles mais c'était local et il y avait peu de participants, je pense que ça m'a aidé...

Pourquoi Chloe des Lys ?
J’ai découvert Chloé des Lys en participant à un partenariat blogolecteur sur le web (le lecteur reçoit un livre en échange d’une critique sur son blog) bien que n’ayant pas été sélectionnée pour le livre proposé, je me suis intéressée à l’éditeur. Sa démarche m’a paru intéressante.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Nannig, l'histoire d'un « looseur » qui voudrait qu'on l'aime. Ce pourrait être une tragédie fantastique... La lente descente d’un jeune homme qui fait systématiquement les mauvais choix, le conduisant inexorablement à sa perte. Mais est-il le seul responsable de ses choix où est-il manipulé ? C’est au lecteur de choisir…

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
J'ai beaucoup d'amis sur facebook...;) j'utilise les réseaux sociaux mais aussi les médias locaux, je participe à tout ce qu'on me propose : dédicaces en librairie, foires aux livres, salons...

Projets pour la suite ?
Je travaille à l’écriture d’un roman policier-fantastique dans lequel la musique a une grande place.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris pour entrer dans un monde qui me plaît (même s'il s'y passe des choses que je trouve horrible) c'est très dépaysant, c'est ma façon de voyager…

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Mon coup de cœur en littérature reste le trop peu connu « Jules Matra » d’Exbrayat,

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Un ami : Andras Fenris qui a publié trois livres en France (Urban Massaï et sa suite Le chevalier du 3eme sous-sol et Place Défaite), je vous le recommande !

Tes hobbys ?
Musique, dessin, peinture…

As-tu un blog ou un site ?
Deux blogs : www.danslemondedevhs.com où je dépose mes avis sur les livres que je lis, et virginielauby.com qui est le blog consacré à mon actualité d’auteur (on y retrouve mes dates de dédicaces, revue de presse, extraits de roman, nouvelles…)

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
J’ai longtemps eu des colères, mais aujourd’hui je ne m’épuise plus à me mettre en rogne pour un oui ou un non. A l’émotion je préfère l’action.

Ta citation favorite ?
Plus qu’une citation, c’est une phrase qui m’accompagne : « du lange au linceul, on est toujours tout seul."

Une qualité et un défaut ?
Je suis bavarde et toujours en retard, pour les qualités... je cherche encore

Un souhait ?
Seulement un ?

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Il n'y a pas de question stupide sauf celle qu'on ne pose pas..