"

Interview... Isabelle Knuts


Pseudo ou nom réel ?
Je n’ai pas encore choisi de pseudo, je dirais donc mon vrai nom.

Où habites-tu ?
Place Meiser à Schaerbeek, lieu spacieux et animé, un grand appartement lumineux et agréable dans un quartier qui me donne le sentiment d’être « chez moi »

Une famille, des enfants…
Pas d’enfants mais un compagnon avec qui je vis en joyeuse harmonie

Sucré ou salé ?
Plutôt salée, avec un goût (très) prononcé pour le chocolat !

Que fais-tu dans la vie ?
Secrétaire dans une grande société, boulot qui ne me plaît guère mais qui me laisse du temps pour … le reste !

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Depuis l’âge de 12 ans, pour mettre en scène mes rêves amoureux

As-tu déjà publié quelque part ?
Non, rien

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Oui, un concours de nouvelles du magazine Flair il y a une 15aine d’années, 3e ou 4e prix (je ne sais plus, honte à moi L) j’ai remporté un « Memo Larousse »

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce que c’est une petite maison d’édition qui me paraissait sympathique et très dynamique, et que je trouvais « polyvalente », ce qui m’a fait penser que j’avais peut-être mes chances avec ce texte un peu « atypique »

Quel ouvrage vas-tu publier ?
« Le Chemin des Ormes », souvenirs d’enfance liés à une amitié avec mon petit voisin de l’époque, qui est décédé quand j’étais adolescente ; j’ai toujours eu en moi la nostalgie de ces souvenirs, que j’ai toujours voulu écrire (un peu pour les « sortir de moi » peut-être) et j’ai essayé plusieurs fois, pendant des années, jusqu’à ce que je trouve la formule qui me convenait : faire comme si je lui écrivais des lettres…

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Je vais prendre contact avec quelques libraires de ma connaissance, des bibliothèques que je fréquente, etc. (je ne sais pas encore trop )

Projets pour la suite ?
Plein d’idées, mais difficile pour l’instant de les coucher sur papier…

Pourquoi écris-tu et comment ?
Parce que j’ai toujours écrit, pendant des années j’écrivais mon journal quotidiennement, j’en avais besoin, mais un jour j’ai arrêté parce que j’avais l’impression que cela me faisait plus de mal que de bien (je sortais d’une histoire difficile), et depuis j’écris moins…

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Anny Duperey, Carson McCullers, Georges Perec, Pierre Magnan, Christine Orban, les sœurs Groult, Janine Boissard… j’en passe et des meilleurs ! Au cinéma j’adore les films de Jean Becker (Elisa, l’été meurtrier, Effroyables Jardins, les Enfants du Marais…) mais je suis en général assez bon public dans tous les genres.
En musique, j’aime aussi bien la variété que des artistes moins connus, et j’aime beaucoup la musique classique (je joue du violon en dilettante)

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Sylvie, mon amie d’enfance qui a été ma première confidente, et qui dans cette aventure (et bcp d’autres) m’a toujours merveilleusement soutenue, malgré ses propres soucis…

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Oui : musique, dessin, peinture ! J et cinéma, lecture, vélo, marche, voyages…

As-tu un blog ou un site ?
Pas encore, mais je compte m’y mettre très vite !

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Les mauvais conducteurs, l’injustice, la mauvaise foi, les gens obtus

Ta citation favorite ?
« la bonne humeur, c’est le début du bonheur »

Une qualité et un défaut ?
Franche et sincère – force d’inertie

Un souhait ?
Me trouver un nid d’amour en pleine campagne, avec mon petit bureau au plancher de bois, fenêtre ouverte sur le jardin, où je serais totalement sereine pour enfin pouvoir écrire du matin au soir et jusqu’à la nuit…

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
euh… ?