Interview...

Annie Ferret


Pseudo ou nom réel ?
Annie Ferret, c'est mon nom, mon vrai nom...Mais, en réalité, j'en ai d'autres... rire... Je partage un peu ma vie entre la France et l'Afrique et, là-bas, j'ai été rebaptisée... alors oui, il m'arrive d'utiliser un pseudo, mais j'ose à peine le dire... je m'appelle Ayawa Totsi, qui devient Raoul Totsi sur ma boîte aux lettres, quand il s'agit d'envoyer des manuscrits avec un nom d'homme... rire...
Je ne sais pas si ma gardienne s'imagine toujours que j'ai introduit un sans-papier dans l'immeuble... rire...

Où habites-tu ?
En France, à Paris et donc, comme je viens de dire, un peu en Afrique, Bamako et Lomé surtout...

Une famille, des enfants…
non, à part ma famille africaine, justement... (je sais, encore !...rire)

Sucré ou salé ?
Avant, franchement plus sucré, aujourd'hui, franchement de plus en plus le contraire... Disons salé, avec un carré de chocolat obligatoire comme dessert (et pour faire passer le café, quand j'ai vraiment besoin de caféine... je déteste le café!)

Petite, que voulais-tu faire ?
écrire, déjà... et à peu près rien d'autre, mais je disais aussi que j'enseignerai le français en Afrique... Comme au collège, l'idée passait mal, j'ai répondu un jour à une conseillère d'orientation qui me gonflait vraiment, à vouloir absolument que je lui donne 4 choix de métiers (4, rien que ça!!), que je me voyais éventuellement soit chauffeur "routière", soit nonne... Je crois qu'elle m'a signalé au psychologue scolaire...

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Une femme dans le genre de Karen Blixen ou une Simone de Beauvoir, ça m'irait pas mal non plus...

Ton truc contre le stress ?
Je suis yogi... ça ne résout pas tout, mais, bon sang, ce que ça aide !

Que fais-tu dans la vie ?
Aujourd'hui, j'écris plusieurs heures par jour, et je gagne ma vie en posant. Je suis modèle professionnel à Paris. Dans une autre vie, j'ai été prof de lettres. Sinon, du yoga. C'est tout, je suis assez limitée, je dois dire...

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Depuis que je sais écrire (6 ans??) Je ne sais presque rien faire d'autre. Je l'ai dit, je suis (très) limitée...

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Je n'écris que de la fiction, des romans, des contes (et pour moi, les deux vont souvent de pair dans mon travail...), quelques nouvelles.
J'ai publié deux recueils de contes, le troisième devrait sortir ces jours-ci, ainsi qu'un recueil de nouvelles sur le monde de l'art et le métier de modèle vivant (très proche finalement du roman que je vais publier chez CDL).
J'écris aussi un certain nombre de romans qui se passent en Afrique, avec un projet de publication pour le premier, peut-être d'ici un an.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non, rien du tout de tout cela... à part l'agrégation il y a longtemps...

Pourquoi Chloe des Lys ?
Un peu de hasard et aussi parce que le temps de lecture exigé était très long... je me suis dit, après tout, pourquoi pas essayer...

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Un roman intitulé Les Natures mortes et qui raconte la vie quotidienne d'un modèle, Bella, qui pose d'atelier en atelier. Elle est elle-même un peu artiste, dessine dans les cafés. C'est un personnage étrange, un peu mélancolique, mais qui semble au fond pleinement heureux. Cependant, on ne sait jamais si elle est au bord de la folie ou franchement dedans, si elle est menacée par un maniaque sexuel, qui la suit dans Paris, ou si c'est un danger symbolique qui la guette... Je n'avais pas du tout prévu que l'atmosphère devienne fantastique et un peu policière. C'est curieux, parce qu'au départ, c'était plutôt un roman réaliste...

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Je ne suis pas sûre que cela soit ma priorité... Partager, c'est important, donc être lue, d'accord, mais fondamentalement, je crois que rien ne m'empêcherait d'écrire. Du coup, chercher à me faire connaître, c'est un peu perdre mon temps... ce qui ne signifie pas que je ne joue pas le jeu un minimum. Pour mon premier recueil de contes, par exemple, j'ai fait des lectures quand j'ai pu, même sur une radio, et j'ai donné un de mes textes à lire à une productrice de France Musique. Ca, je veux bien, notamment s'il y le texte. Lire, j'aime vraiment ça...

Projets pour la suite ?
J'ai toujours deux ou trois textes en chantier. Ils avancent à leur rythme propre, je ne fais que suivre derrière...

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'ai déjà répondu à ça... rire... je ne sais pas, je ne peux pas faire autrement... Comment ? d'abord sur le papier, dans des petits cahiers, beaucoup dans la rue, les cafés, le métro, plus par obligation que par fanatisme absolu, je passe beaucoup de temps hors de chez moi avec mon travail... ensuite, il y a une phase où je tape et une autre (la plus longue de toutes, ça peut prendre des mois) où je relis, corrige, fous en l'air, recommence, complètement à l'oral, celle-là... humm... je vis seule, évidemment...

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Je ne peux pas citer tout le monde... En littérature, dans le désordre : Saramago, Beckett, Bernhard, Cendrars, Blixen, Duras, Maupassant, Garcia Marquez, Némirovsky... j'en oublie évidemment, mais au moins ceux-là qui sont des génies absolus pour moi. Pour le reste, pas le temps de tout faire... Kiefer en peinture, quand même, et Philippe Parodi, en sculpture...

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Tout plein ! A commencer alors par le sculpteur dont une sculpture fera ma couverture... Philippe Parodi, voir paragraphe précédent...

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Ni le temps ni l'envie d'en perdre. Je ne considère pas le yoga comme un hobby, mais comme une nourriture quotidienne aussi pour l'écriture... je dois dire que depuis quelques années, j'ai beaucoup "recentré" ma vie et je m'en porte très bien !

As-tu un blog ou un site ?
Non, pas le temps non plus... Sauf indirectement, j'ai un atelier d'arts chez moi (où je pose) et nous avons un petit blog, qui est plus un lien amical entre nous...

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
L'ADMINISTRATION FRANCAISE

Ta citation favorite ?
chacun sa croix...

Une qualité et un défaut ?
l'énergie (et la sensibilité), l'obstination (et la sensibilité)

Un souhait ?
Toujours plus de sérénité...

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Pourquoi tu écris? (rire)
Une qu'on me pose souvent dans les ateliers : et toi aussi, tu dessines??? j'en oublie, c'est sûr...