Interview...

Emilie Decamp


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel. Tout simplement parce que l’idée de prendre un pseudo ne m’a même pas traversé l’esprit…

Où habites-tu ?
J’habite à Gembloux, dans la région de Namur. Mais, je passe toute la semaine dans mon kot à Louvain-La-Neuve où je fais des études en information et communication.

Une famille, des enfants…
Une famille, oui : ma sœur jumette, mon frère et ma mère. Mais pas d’enfants, vu que j’ai 19 ans, mes études… et encore pleins de choses à vivre avant d’en avoir.

Sucré ou salé ?
Sucré et salé. Ca dépend des moments,…

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis étudiante. A temps plein ! Je fais des études en information et communication (je me répète un peu : 19 ans et déjà gâteuse !) à l’UCL pour devenir, si tout se passe bien, journaliste.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Il y a déjà pas mal d’années en fait… Il y a 12 ans. Quand j’ai su écrire, vers l’âge de 7 ans, j’ai écris mes premiers poèmes. Ou en tout cas, ça y ressemblait plus ou moins ! Mais pourquoi ça…c’est une bonne question. En fait, je n’en ai aucune idée. C’est juste venu…Comme ça. Sans prévenir. Et puis, j’aimais bien, alors j’ai continué !

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Oui, j’ai déjà publié 5 livres aux Editions Chloé des lys. Presque tous mes livres sont des recueils de poésie. Mais, j’ai aussi publié un recueil épistolaire et très bientôt, normalement, mon premier roman sortira.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
’ai déjà participé à pas mal de concours, mais je n’ai pas remporté tellement de prix, en fait. J’ai participé 3 fois au concours Leaweb où j’ai été assez bien classée, en 2007 j’ai remporté le 4ème prix du concours Terpischore dans la section lycée et j’ai été 3ème prix francophone au concours par sms base de Bruxelles en 2008. Et ça se résume à ça. Pour le moment, en tout cas.

Pourquoi Chloe des Lys ?
C’est la première maison à qui j’ai envoyé un manuscrit (d’ailleurs c’est la seule) et ils l’ont accepté. Et puis, j’aime beaucoup cette maison d’édition, son fonctionnement, son équipe,… Donc, j’y reste.

Des projets pour la suite ?
Et bien, j’ai terminé il y a déjà un moment, un manuscrit qui s’intitule « 24 heures pour la fin d’une monde ». C’est un petit roman qui décrit les 24 dernières heures d’une droguée. Et je compte l’envoyer à CDL quand « Paradise » sera publié.

Pourquoi écris-tu ?
Je ne sais pas vraiment expliquer. C’est un besoin en fait. J’ai constamment des idées qui me viennent et qu’il faut absolument que je mette sur papier. Je suis quelqu’un qui a un caractère assez fort et écrire me calme. C’est quelque chose de naturel, en fait. Ca vient tout seul, sans me forcer, je ne me casse pas la tête pour écrire quelque chose. Du coup, ça me relaxe.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
En littérature, c’est clairement Eric-Emmanuel Schmitt. C’est l’auteur que je préfère, pour des raisons bien trop nombreuses. Mais j’aime aussi beaucoup Xavier Deutsch, Amélie Nothomb,… Et en ce qui concerne la musique, sans hésitation, je répondrais Zazie. Ses textes, ses mélodies,… J’adore vraiment tout ce qu’elle fait. Et ça aussi, c’est quelque chose qui me calme.

Tes hobbys ?
Je suis dans les mouvements de jeunesse depuis 15 ans dont 4 ans en tant que chef pour les petits bouts de 5 à 8 ans. Alors, dans mes hobbys je crois que ça à la première place. C’est une grosse partie de ma vie et c’est quelque chose que j’adore. A part ça, j’aime le sport, même si pour le moment je n’ai plus vraiment le temps de pratiquer…

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’ y proposes-tu ?
Mon site est www.emiliedecamp.com. On peut y trouver une petite biographie, une bibliographie, mon actu, des extraits de mes livres, des photos de différentes foires du livre,… Un peu de tout en fait !

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Beaucoup de choses et de gens… Les personnes imbues d’elles même, celles qui jugent sans connaître, celles qui n’acceptent pas les critiques constructives,… Et je ne citerai pas tout parce que je n’aurai pas assez de place pour ça !!

Un souhait ?
Pour le moment, ce serait de réussir mes études, d’avoir un job, de… De réussir ma vie en fait. Après, on verra !

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Est-ce que tu aimes ce que tu fais ?