Interview...

Philippe Devogelaer


Pseudo ou nom réel ?
J’ai gardé mon nom réel. Je n’ai pas trouvé nécessaire d’utiliser un pseudo et de plus ceux qui m’ont connu ne ferait pas le raprochement avec un pseudo.

Où habites-tu ?
Je suis domicilié sur la commune de Laeken depuis 1983, dans la maison familiale construite par mon arrière-grand-père en 1903.

Une famille, des enfants...
Pas d’enfant, non, mais des parents et deux soeurs, des neveux et des nièces, des cousins et cousines.

Sucré ou salé ?
Sucré le matin, salé le soir !!

Que fais-tu dans la vie ?
Etant handicapé de la vue et n’ayant plus d’emploi, le principal de mon temps se passe à lire (audio-livres) ou à écrire.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’ai fait une première tentative avortée en 2000 et je m’y suis remis avec persévérance en 2006. Pourquoi ? D’abord pour m’occuper et ensuite j’ai attrapé le virus.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Mon premier roman publié est « Balade pour un junkie », un polar, ches les éditions Chloé des Lys.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non pour les deux !

Pourquoi Chloé des Lys ?
C’est tout simple. Car ils ont accepté de me publier.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Le prochain roman s’intitulera « L’oeuf à la russe », qui impliquera à nouveau mon détective privé Patrick Sterckx, le héros de mon premier roman.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaitre ?
Le bouche à oreille et je vais tenter de me faire connaitre par tous les moyens proposé par internet, style Facebook...

Projets pour la suite ?
Faire travailler mes méninges, ce qui ne fonctionne apparement pas mal puisque j’ai encore huit enquêtes pour Patrick Sterckx. Je paufine, je recherche, je corrige...

Pourquoi écris-tu et comment ?
Le pourquoi? Parce que j’aime çà. Le comment ? Comme je suis dans l’impossibilité d’écrire de ma main à cause de mon handycap, j’utilise un dictaphone dans un premier temps. Ensuite, je fais dactylographier mon histoire et puis avec l’aide de mon ami Jean Rohner (également auteur chez Chloe des Lys), nous relisons et corrigeons.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de coeur en littérature, cinéma, peinture, musique...
Dans le domaine littéraire, mes coups de coeur sont trop nombreux pour tous les citer mais pour sortir du lot ceux qui m’ont influencé sont : Sébastien Japrisot, Charles Exbrayat, Raymond Chandler.
En cinéma, ce que je préfère ce sont les films avec de bons dialogues et spécialement ceux d’Audiard.
Quant à la peinture, ma maladie en est venue à un stade où je ne peux malheureusement plus voir donc, mais je me rappelle d’un tableau que j’appréciais plus particulièrement et qui est La chute d’Icare de Breugel.
Et en musique, plus principalement le rock et le blues.
Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Pas particulièrement...mais je tiens encore une fois à remercier Jean Rohner pour l’aide qu’il m’apporte.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture...
Musique et lecture surtout.

As-tu un blog ou un site ?
Non pas encore, c’est en projet.

Qu’est qui te fout en rogne ?
A cause de mon handycap, je dépend beaucoup des autres et cela me fous en rogne de ne pas pouvoir toujours maîtriser la situation.

Ta citation favorite ?
« Cà ne mange pas de pain »

Un souhait ?
Vendre autant de bouquins que JK Rowling !!!! Non je rigole, mais tout de meme, j’aimerais tout simplement etre lu.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
« Si tu avais eu le choix, n’aurais-tu pas préféré etre plutot sourd qu’aveugle ? » . Très con comme question, non ?