Interview...

Philippe desterbecq


Pseudo ou nom réel ?
Un tel nom, je ne pouvais pas l’inventer ! J’avais pensé prendre un pseudo car mon nom n’est pas très commercial mais mon fils a voulu que je le garde. J’ai suivi son avis.

Où habites-tu ?
Saint-Symphorien près de Mons depuis une vingtaine d’années, dans la campagne dont je ne pourrais pas me passer mais non loin de la ville où je travaille.

Une famille, des enfants…
J’ai une vingtaine d’enfants toute la journée au boulot. Alors, un seul à la maison, ça m’a suffi.

Sucré ou salé ?
Je ne suis pas très gourmand.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis instituteur. Travailler avec des enfants était une évidence pour moi mais je ne savais pas que c’était aussi éprouvant. Vivement la retraite !

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’avais à peu près 20 ans quand je m’y suis vraiment mis. J’étais en vacances seul en Italie ou en Grèce, je ne sais plus. Pour passer le temps, le soir, à l’hôtel, je me suis mis à écrire un roman. Plus tard, je me suis mis à participer à des concours de nouvelles.

As-tu déjà publié quelque part ?
J’ai publié un recueil de nouvelles il y a deux ans aux éditions « Elzévir » à Paris. C’était un rêve qui enfin se réalisait. Il m’en a fallu du temps pour redescendre de mon petit nuage !

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
J’ai gagné un concours de nouvelles mais je dois dire qu’il n’y avait pas beaucoup de participants. Je suis arrivé premier devant un professeur de français et une journaliste. J’en étais fier !

Pourquoi Chloe des Lys ?
Je ne désirais plus travailler avec « Elzévir » qui ne m’a pas donné satisfaction. J’ai entendu parler de CDL et j’y ai tenté ma chance. Tous les échos sont positifs. Je suis sûr que je ne le regretterai pas.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Cette fois, il s’agira d’un roman pour enfants, livre que j’ai écrit il y a bien longtemps et qui n’avait pas trouvé preneur jusqu’à présent. C’est une histoire gaie, humoristique que mes élèves adorent, qui ne ressemblent pas du tout à mes nouvelles, et qui se terminent sur une note émotionnelle.
Un résumé ? Je ne voudrais pas trop dévoiler l’histoire. Le titre « L’étoile magique » parle pour moi. Un enfant découvre une étoile magique dans le ciel. Grâce à elle, il pourra réaliser des vœux qu’il regrettera plus tard. Jojo, mon petit héros, regrettera ses actions et fera un gros sacrifice pour sauver quelqu’un.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Il est très difficile pour un parfait inconnu de se faire connaître. Heureusement, la blogosphère est un monde à elle seule. Je fais part à mes visiteurs de mon actualité.

Des projets pour la suite ?
J’espère pouvoir publier un troisième bouquin qui est un conte pour enfants écrit, lui aussi, il y a quelques années. Je pense à une suite de « L’étoile magique » avec les mêmes personnages.
Il me plairait de publier un autre recueil de nouvelles. Mais le temps me manque pour mettre ces projets à exécution.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Par amour des mots, je pense et par plaisir d’inventer des personnages, de vivre avec eux, de les faire évoluer, d’aller là où je ne m’attendais pas d’aller.
Mes personnages finissent pas prendre vie, à agir selon leur bon vouloir. Je les écoute, ils me dictent ce que je dois écrire. Je ne suis pas maître de leur destinée.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Je ne crois pas être influencé par quelqu’un, je ne me calque sur personne. J’écris ce qui me passe par la tête sans réfléchir.
Je lis beaucoup. Ce serait long de citer tous les auteurs que je suis. Dans des genres tout à fait différents, j’aime Christian Signol, Christian Jacq, Harlan Coben, Ken Follett, Eric-Emmanuel Smitt, Mary Higgins Clark, … et bien d’autres.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Ma plus grande amie, c’est la nature. Elle me donne beaucoup sans rien demander en retour !

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
J’aime beaucoup de choses. A part la lecture et l’écriture, j’aime les balades dans la nature, les voyages, le jardinage, la photographie et le scrapbooking, … Si j’avais le temps, je suivrais des cours de peinture. Plus tard sans doute…

As-tu un blog ou un site ?
Oui. www.philippedester.canalblog.com est un melting pot de tout ce que j’aime : j’y parle de mes voyages, des livres que je lis ; je montre mes photos de vacances, les fleurs de mon jardin, …
www.philibertphotos.over-blog.com marie images et textes (poèmes, chansons, textes personnels)

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
On a toujours dit que j’étais « soupe au lait ». Je « monte » très vite ; beaucoup de choses m’énervent mais je « redescends » dès qu’on coupe la flamme.
J’ai du mal à supporter le comportement de certaines personnes qui ne vivent que pour eux sans se soucier des autres et du mal qu’ils peuvent faire autour d’eux.

Un souhait ?
Si j’avais une étoile magique, je l’utiliserais pour changer le monde, le rendre meilleur, plus beau, plus accueillant pour tout le monde.
Personnellement, j’aimerais que « L’étoile magique » devienne un film. C’est une histoire très visuelle mais c’est un autre de mes rêves, ça !

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Celle-ci ! LOL