Interview...

Madeleine de Boysson


Pseudo ou nom réel ?
Madeleine de Boysson

Où habites-tu ?
J'habite à Lille depuis un peu plus de deux ans maintenant. Auparavant j'étais à Nantes et je suis originaire de l'île de Ré.

Sucré ou salé ?
Les deux bien sûr ! J'aime beaucoup manger.

Petite, que voulais-tu faire ?
Je voulais m'occuper des autres. Du coup je voulais être médecin et finalement je suis violoniste professionnelle et j'écris des poèmes. Pourquoi pas, après tout !

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Aucune, je me sens bien comme je suis.

Ton truc contre le stress ?
La musique, même si paradoxalement, je stresse avant un concert quand je vais jouer. Pourtant, dès que je suis stressée, j'écoute de la musique et ça va mieux.

Que fais-tu dans la vie et quel a été ton parcours?
Je suis à Lille une formation de musicien interprète à l'Ecole Supérieure de Musique et de Danse, au Diplôme d'Etat de professeur de musique et je donne des concerts en musique de chambre et en orchestre dans la région.
J'ai eu mon bac en 2013 après avoir suivi toute ma scolarité par correspondance, par le CNED. Je ne suis donc jamais allée à l'école, à part pour passer mes examens.
En fait, mes parents voyageaient beaucoup et avec ma sœur, nous les accompagnions dans leurs périples.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
Depuis que je suis toute petite, j'ai besoin d'écrire des poèmes, c'est un véritable exutoire pour moi. J'ai écrit mes premières lignes à 8 ans.

As-tu déjà publiée quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Non, jamais. Et je suis très reconnaissante d'être publiée aujourd'hui.

Pourquoi Chloe des Lys ?
C'est une maison d'édition à compte d'éditeur et j'ai tout de suite apprécié le caractère humain et authentique de Chloé des Lys. Le jour où j'ai appris qu'ils avaient accepté mon manuscrit, j'étais vraiment heureuse.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Je publie un recueil de poésie, qui s'intitule "Turbulence". Ce recueil a été écrit pendant mon adolescence et a été pour moi comme un journal intime. En effet, cette période de ma vie a été chargée en questionnement et écrire me permettait de répondre à ces questionnements, à ma manière.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l'instant, c'est le tout début, donc j'avance pas à pas et j'écoute attentivement les conseils qu'on me donne.

Projets pour la suite ?
Toujours de la musique et peut-être qui sait, un deuxième ouvrage ? Je suis assez productive en ce moment.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature...
J'aime beaucoup les poètes surréalistes, comme Paul Eluard, Robert Desnos dans sa période lyrique mais aussi René Char, Appollinaire, Aragon et j'aime par dessus tout découvrir des nouveaux auteurs.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Ma mère, car c'est elle qui a réalisé la couverture de mon livre. C'est une formidable artiste. Elle peint beaucoup et quand je lui ai demandé si elle voulait bien faire la première de couverture de mon livre, elle a dit oui.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
La musique, la poésie et les balades dans la nature.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
L'égoïsme.

Ta citation favorite ?
"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns". Jacques Brel

Une qualité et un défaut ?
Gentillesse et impatience.

Un souhait ?
Un seul ?

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
Je suis chrétienne.

As-tu peur de vieillir ?
Non, pas du tout, mais j'ai peur de perdre les gens que j'aime.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Celle-ci ?