Interview...

Cécile Debort


Pseudo ou nom réel ?

Pseudo en ce qui concerne le nom de famille : Debort, à comprendre de Bort, ville dont je suis native. Le prénom est réel.

Tu habites où ?

Ussel, petite agglomération située en Corrèze département du Limousin, en France.

Sucré ou salé ?

Salé et très gourmande de plats traditionnels bien mijotés mais ne refuse pas une bonne pâtisserie de temps en temps.

Ton job ?

Professeur des écoles.

Un souhait ?

Partir vivre au bord de la mer, à la retraite, et profiter alors de mon temps libre pour continuer à écrire.

Pourquoi t’es chez Chloé des Lys ?

C’est la seule maison d’édition qui m’a proposé un compte d’éditeur après cinq propositions à compte d’auteur. J’ai aimé cette prise de risque (rires).

T’écris quoi ?

Le plus souvent, je m’attache aux portraits de personnes réelles ou totalement sorties de mon imagination.

De quoi parle ton premier recueil de nouvelles, "Vie de Femmes" ?

Le titre le dit, de destins de femmes confrontées à des problèmes, des choix difficiles, des regrets... Mathilde qui se familiarise avec des sites de rencontre et se laisse charmer par un vil séducteur, Maria épousée pour sa dot, Lola, jeune campagnarde entraînée vers la prostitution, Germaine, qu’un faux témoignage conduira à la folie et Aïcha, soumise à un mariage arrangé … En somme, des destins qui, s’ils n’ont rien d’exceptionnel peuvent refléter une certaine réalité.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?

L’intolérance, les conflits, la violence, l’irrespect, le racisme. En fait tout ce qui de près ou de loin attente à la liberté d’autrui.

Tes livres cultes, tes films cultes, tes personnages cultes ?

Livre culte : « La terre » de Emile Zola. Film culte : « Le vieux fusil » de Robert Enrico. Personnage culte : aucun.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?

Pourquoi écris-tu ?