Interview...

Aurélie Coquelet


Pseudo ou nom réel ?
Nom réel !

Où habites-tu ?
Dans une ville qui possède un singe porte-bonheur, et où un dragon se bat contre saint Georges. Mons.

Une famille, des enfants…
Une famille… une maman surtout ! Et non, pas d’enfant.

Sucré ou salé ?
Sucré en majorité.

Petite, que voulais-tu faire ?
J’aurais adoré être vétérinaire…

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
Elizabeth Blackwell, pour son courage d’avoir osé franchir toutes les barrières et devenir l’une des premières femmes médecins

Ton truc contre le stress ?
Je suis une grande stressée ! Alors, pour me calmer, je fais de longues balades avec mon chien, je lis énormément, et parfois du coloriage anti-stress et… de la broderie ! Ah et j’écris… évidemment, mais pas que des textes… Des cartes aussi ! En effet, je fais du « postcrossing », un échange de cartes postales à travers le monde !

Que fais-tu dans la vie ?
Chercheuse… d’emploi !

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’écris depuis longtemps, j’ai même envie de dire depuis toujours. J’ai commencé pour faire « comme papa » qui écrivait énormément, on a écrit d’abord ensemble, et puis j’ai pris ma plume seule.

As-tu déjà publié quelque part ?
Rien de rien, « Sans (re)père » est le premier manuscrit qui a franchi les portes d’une maison d’édition.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Celle d’un professeur de français, ça compte ? Non, sérieusement, je n’ai encore jamais remporté de prix.

Pourquoi Chloé des Lys ?
Pourquoi pas ? A force de tourner dans les salons littéraires, j’ai appris à connaitre plusieurs maisons, et je pense que CDL était la plus adaptée pour recevoir mes poèmes.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
Un recueil de poésie que j’ai écris en hommage à mon papa qui est décédé quand j’avais 15 ans.

Projets pour la suite ?
Peut-être, mais seul l’avenir me le dira. Mes mots me conduiront quelque part, mais je ne sais pas encore où.

Pourquoi écris-tu et comment ?
Par amour des mots, par passion. J’écris parce que ça me calme, ça me plait. En fait, cette réponse est tellement bateau. A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment posé la question, j’écris parce que j’écris depuis tellement longtemps que ça devient une habitude !

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
J’aime beaucoup Magritte, concernant la peinture.
Pour le cinéma, je ne suis pas vraiment fan, je n’y vais pas souvent, et je regarde rarement des films, même à la télévision.
En musique, je suis aussi bien Mozart que Beatles. Aussi bien rock que rap… Il faut juste que le texte et/ou la mélodie me parle(nt)

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Le meilleur des meilleurs, il se reconnaitra ! Mais sans lui… rien ne serait pareil ! Je ne sais pas s’il sait l’importance qu’il a dans ma vie !

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Comme dit précédemment, je lis beaucoup, et je fais de la broderie.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Oui, j’ai un blog où je partage mes lectures et les interviews d’auteurs que je réalise en salon. les-lectures-de-lilly.eklablog.com

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
La maltraitance animale ! Et l’effet mouton que certains médias induisent chez les gens !

Ta citation favorite ?
On dit souvent que le temps guérit les blessures. Je ne suis pas d’accord. Les blessures demeurent intactes. Avec le temps, notre esprit, afin de mieux se protéger recouvre ces blessures de bandages et la douleur diminue, mais elle ne disparait jamais. Rose Kennedy

Une qualité et un défaut ?
Aucun défaut, n’est-ce pas un défaut en soi ? (Rire)
Je suis patiente et dévouée, passionnée aussi, mais horriblement têtue et rancunière !

Un souhait ?
Le cliché de la miss ? un monde de paix ! Et sinon, que la vie continue son cours, qu’elle soit belle !

Est-ce indiscret de te demander si tu crois en dieu ?
Indiscret, non, mais est-ce utile de savoir que je ne crois qu’en ce que je vois ? ;)

As-tu peur de vieillir ?
Pas du tout !

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Celle-ci ? Non, je pense qu’il n’y a pas vraiment de bête question. De bêtes réponses, ça, par contre…