Interview...

Antoine Emile Marie (Didier Peters)


Pseudo ou nom réel ?
J’utilise un pseudo.

Où habites-tu ?
J’en suis presque au demi-siècle. J’habite Bruxelles mais une partie de moi est restée à Liège. Je suis remarié avec une charmante flamande, nous sommes typiquement belges. J’ai un fils d’un premier mariage.

Sucré ou salé ?
Salé

Petit, que voulais-tu faire ?
Petit, je rêvais d’être astronaute. Je voulais voyager dans les Etoiles, rencontrer d’autres civilisations.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
J’ai suivi une formation scientifique alors j’aimerais ressembler à Albert Einstein bien qu’il ait brisé mes rêves car il a montré qu’il était impossible de dépasser la vitesse de la lumière.

Ton truc contre le stress ?
Je vais prendre l’air et je fume une cigarette roulée main même si fumer ne fait qu’augmenter le stress. Que fais-tu dans la vie ?
Je travaille dans l’informatique: c’est fou ce que l’on peut réaliser en partant de 1 et de 0.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’ai fait une première tentative juste après mes études. Cela s’appelait Le noir et le gris, l’apologie de l’inutile et du désagréable. J’avais perdu le manuscrit et puis, bien des années plus tard, je l’ai retrouvé. Je l’ai relu et je suis bien content de ne pas l’avoir poussé plus loin car ce n’était pas particulièrement bon.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
Non, je n’ai encore rien publié. Ce roman est ma première tentative.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
A part la reconnaissance de mon épouse qui a cru en moi dès le début, non, rien.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce qu’ils ont lu mon texte, parce qu’ils ont été patients, j’avais un peu merdé lors de la première correction et parce qu’ils ont cru en moi.

Quel ouvrage vas-tu publier ? Quel genre ? Résumé ?
Fat-Al-ités est mon premier roman. L’histoire tourne autour de quatre personnages, deux vivants et deux morts, dont les destins se télescopent.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Pour l’instant, je ne fais pas encore grand chose mais je compte utiliser les moyens que le Web nous offre: Facebook, Blog,...

Projets pour la suite ?
Je vais bientôt commencer un deuxième roman. J’ai quelques idées mais je dois encore en sélectionner une qui me portera plus loin. Je dois encore creuser un peu.

Pourquoi écris-tu et comment ?
J’ai toujours voulu écrire, il suffisait peut-être que quelqu’un me pousse un peu pour que je le fasse… J’écris le soir, quand je suis la seule personne encore éveillée. Je noircis des feuilles et des feuilles de papier. Je les tape ensuite sur mon ordinateur, je les corrige, les recorrige, jusqu’à en avoir marre et alors, j’arrête.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Tout petit, je lisais beaucoup de science-fiction. Je n’ai plus lu pendant mes études et j’ai recommencé juste après. Je suis devenu un lecteur compulsif. J’ai recommencé par la science-fiction, puis la littérature ‘classique’ et le polar. J’ai un faible pour Frank Herbert et Philip K. Dick en science-fiction, Jo Nesbo pour le rayon polar et j’apprécie énormément la littérature américaine (états-unienne en fait), tout particulièrement William Faulkner, Jim Harrison et Richard Powers.
En musique, j’en suis resté au heavy metal de ma jeunesse. J’ai quand même grandi un peu: j’écoute de tout, pour autant qu’il y ait de l’émotion dans ce que j’écoute.
J’adore les films de James Bond, les séries de science-fiction apocalyptiques comme Revolution.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Mon seul ami, Pierre-Paul

Tes hobbys ?
Je lis, je lis et je lis. Quand je ne lis pas, j’adore me ballader en bord de mer avec mon épouse. Il m’arrive parfois de reprendre ma guitare pour jouer l’un ou l’autre morceau, mais cela devient de plus en plus rare.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Je dois encore m’y mettre. Je pense à un blog où je ne parlerai pas uniquement de moi. Je parlerai sans doute des livres que j’ai lu et ce qui me fout en rogne….

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
L’hypocrisie et l’impression d’être pris pour un imbécile.

Ta citation favorite ?
Celle de Pierre Desproges, on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui

Une qualité et un défaut ?
Je répondrai comme je répondais parfois lorsque l’on me posait la question dans des entretiens d’embauche: je n’ai qu’une qualité, je reconnais avoir beaucoup de défauts.

Un souhait ?
Pouvoir continuer à vivre heureux, entouré des gens que j’aime.

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Qui es-tu? Comme si je le savais réellement.