Interview...

Allala Beaudour


Pseudo ou nom réel ?
Réel. c'est perse. Beaudour est un prénom tiré du livre des Mille et une nuit

Où habites-tu ?
J’habite en région parisienne proche des bords de Marne, depuis près de 10 ans.
Je suis mariée et j’ai une fille de 10 ans.
A l’issue d’une formation journalistique, j’ai entamé une école de cinéma. Je suis à mes heures, réalisatrice de documentaires d’action social et de court-métrages dont un en préparation pour début 2013.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
J’ai commencé à écrire très tôt, vers 5 ans, des petites histoires, mais c’est véritablement à l’adolescence, à partir de 18 ans, où j’ai commencé poèmes, nouvelles et romans.

As-tu déjà publié quelque part ?
J’ai publié à compte d’auteur, un recueil de poésie intitulé « L’éveil de la sensualité ».

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
J’ai reçu un prix très modeste en Tunisie, en 1995 pour « L’éveil de la sensualité ».
Sinon, je n’ai pas reçu de prix dans le domaine de la littérature. Seulement, dans le domaine de la réalisation avec deux films sur le handicap.

Pourquoi Chloe des Lys ?
J’ai adressé mon ouvrage à Savina de Jamblinne qui a été enthousiaste à la lecture et qui m’a proposé de l’adresser entre autre à Chloe de Lys.

Quel ouvrage vas-tu publier ?
« LA VALSE DES INFIDELES »
Douze hommes et femmes, invités à une soirée dansante, se frôlent, se heurtent ou épousent parfois les corps de ceux qui comme eux, cachent des histoires personnelles qui ressemblent tant à la nôtre, sans que jamais nous n’osions un jour nous l’avouer !
Qui n’a jamais fait l’amour dans son cœur à une autre femme ou à un autre homme que celui ou celle qui partage notre vie ?
Les personnages de la valse des infidèles se jettent, à corps perdu dans le vide, pour nous dévoiler toutes les facettes du sentiment amoureux face à l’interdit, se révélant ainsi dans des sentiments contradictoires, entre noblesse et lâcheté.
Assia, plongée dans les tourments de l’infidélité, affronte le plus inattendu des maîtres chanteurs…
Mira, une femme d’une cinquantaine d’années assiste impuissante au départ de son mari, enfin c’est ce qu’on imagine …
Pascal tombe amoureux d’une femme qu’il n’a encore pas vu… peu importe, il se transforme en celui qu’il a toujours rêvé de devenir…
Un narrateur omniscient relie ainsi douze histoires de vie dont la brièveté de chaque récit ajoute de l’intensité au dénouement final.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
Je fais lire mes ouvrage dans mon entourage, mais aussi à un petit public un peu plus averti dans le milieu artistique :, écrivain, comédiens, producteurs, … j’essaie d’entrer en contact avec des critiques littéraires, et j’envoie mes manuscrits de manière plus classique, aux éditeurs.
Je tenterai de me faire lire par des critiques, mais aussi par une mise à disposition dans certains librairies et sur des sites internet… ( vos conseils et suggestions sont les bienvenus)…

Des projets pour la suite ?
J’ai déjà écrit un roman qui a beaucoup plu autour de moi, « La petite Zohra Rouge » et j’en attaque un second qui est déjà bien entamé « Les âmes saillantes ».

Pourquoi écris-tu et comment ?
J’écris parce que c’est une véritable passion comme la sculpture, je façonne des phrases pour construire du sens, des émotions à offrir…
J’écris essentiellement sur traitement de texte, dès que j’ai un instant disponible mais plutôt en fin de journée le soir, moment plus propice l’inspiration pour moi.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Mon maître incontestable : Stephan ZWEIG.
Mes coups de cœur en littérature : Hermann Hesse, Christian Bobin, Philippe Claudel, Nina Bouraoui, Rachid Boudjedra…
Cinéma : La graine et le mulet de Abdellatif Kechiche / Je l’aimais de Zabou Breitmann
Peinture : Salvador Dali
Musique : De Sting à Aznavour…

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Un ami, Bernard Bourdeau, qui travaille avec moi dans la réalisation de film dans le secteur du handicap

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
Je sculpte surtout du figuratif. Et je joue du cajon et de la derbouka, des percussions l’une provenant du pérou, l’autre du moyen-orient.

As-tu un blog ou un site ?
Mon blog et en cours de construction. Mais j’ai un site pour mes actions de revalorisation de l’image de soi des personnes en difficultés.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
L’arriviste, l’égoïste, l’égocentrique enfin tous ceux qui tournent autour de leur nombril…

Ta citation favorite ?
Humain trop humain ( Nietzsche)

Une qualité et un défaut ?
Une qualité : je reconnais mes défauts
Un défaut : Je ne reconnais pas assez mes qualités ( faciiiiiiiiile….. )

Un souhait ?
Réaliser un long métrage sur un de mes romans qui pourrait fonctionner.