Interview...

Marie-France Adnet


Pseudo ou nom réel ?
C'est mon vrai nom.

Où habites-tu ?
J'habite dans le Brabant flamand. J'adore Bruxelles, et je pense être une Bruxelloise dans l'âme, mais j'ai trouvé dans mon quartier l'espace qui me manquait en ville. Ma maison est entourée de prairies et du coup, d'animaux, et ce, à quelques kilomètres à peine de la capitale. Un bonheur.

Une famille, des enfants…
Un fils.

Sucré ou salé ?
Sucré sans hésitation. C'est même une vraie drogue...

Petite, que voulais-tu faire ?
A 12 ans, je souhaitais déjà devenir journaliste. Ce que je suis aujourd'hui.

A quelle figure historique aimerais-tu ressembler ?
A aucune. J'admire ceux et celles qui ont travaillé pour l'humanité et fait avancer la science, mais je suis bien dans ma peau et mon époque.

Ton truc contre le stress ?
Une balade à cheval.

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis journaliste spécialisée dans le lifestyle.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?
De par ma profession, j'écris quotidiennement depuis plus de vingt ans. Mais, côté roman, j'ai débuté voici trois ans. Inventer des personnages, leur attribuer des vies bien distinctes, est un magnifique enrichissement.

As-tu déjà publié quelque part ? Et quoi ? Quel genre ?
J'ai publié un guide de décoration chez Racine, qui était la suite logique de mes prestations télévisées dans "Clé sur Porte" (RTL-TVI) et "Sans Chichis" (RTBF). Deux émissions dans lesquelles je tenais une chronique... sur la déco.

As-tu déjà remporté des prix ou obtenu une reconnaissance quelconque ?
Non.

Pourquoi Chloe des Lys ?
Parce qu'une de mes connaissances y a publié son ouvrage... Parce qu'aussi, il s'agit d'une réelle maison d'édition à compte d'éditeur, pas une de celles qui réclament une participation aux frais ou qui obligent les auteurs à acheter un nombre élevé de leurs écrits. Si si, cela existe...

Quel ouvrage vas-tu publier ?
"Harceleuse" est un thriller teinté de chronique sociale. Ce livre raconte, sur fond de harcèlement moral dans la rédaction d'un hebdomadaire people, le destin croisé de deux femmes, dont l'une cache un passé criminel effrayant.

Comment fais-tu pour essayer de te faire connaître ?
J'ai surtout envie qu'on parle de mon livre... J'activerai tous mes contacts dans ce sens.

Projets pour la suite ?
Comme il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, je préfère ne rien dire... Mais peut-on réellement s'arrêter d'écrire ?

Pourquoi écris-tu et comment ?
J'écris pour le plaisir. Lorsque l'inspiration me vient, les mots coulent d'eux-mêmes. Il faut alors être dans un état d'esprit défini.

Tes influences, tes maîtres, tes coups de cœur en littérature, cinéma, peinture, musique…
Je ne suis pas d'accord avec les critiques qui jaugent mal les Musso, Levy et Nothomb. L'écriture doit être fluide et le texte permettre une plongée directe dans le sujet. Côté cinéma, j'ai adoré "Les yeux jaunes des crocodiles" adapté d'un roman de Katherine Pancol.

Un ami ou une amie dont tu aimerais qu’on parle ?
Ils préfèrent rester discrets, choix que je respecte.

Tes hobbys ? Musique, dessin, peinture…
L'équitation, les voyages.

As-tu un blog ou un site ? Adresse… qu’y proposes-tu ?
Ni site ni blog. Juste une page Facebook.

Qu’est-ce qui te fout en rogne ?
Les mensonges.

Ta citation favorite ?
"Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions".

Une qualité et un défaut ?
Perfectionniste. Dans les deux cas.

Un souhait ?
J'ai encore plein de rêves à réaliser. La liste est trop longue...

Quelle est la question la plus stupide qu’on pourrait te poser ?
Aucune question n'est idiote. Seules les réponses peuvent l'être.