J'su enfin à l' académie !

Hé ho ! Z’allez pas m’croire mais je viens d’entrer à l’ L’ Académie. L'Académie Royale de Langue et Littérature Françaises de Belgique (j’ai retapé quatre fois pour pas faire des fôtes) . Ouai ! Y sont quarante et maintenant quarante et un avec moi…
C’est le grand bâtiment genre acropole ou hôtel russe qui jouxte (ben oui maintenant je soigne sur mon langage) le palais de Flupke… avec une barrière et des flics robocop qui montent la garde, du sérieux quoi ! Normalement je devrais me présenter avec ma bagnole, attendre qu’on vérifie ma carte Delhaize et tout ça… mais pour l’instant j’y vais avec le 92 puis traverse le parc avec mes tartines dans un sac plastique.
La grosse Charlotte qui a lu plusieurs livres (des vrais hein, sans images, avec des pages toutes pleines des deux côtés) est sujugulée et me regarde avec admiration comme si j’étais Tino Rossi.
Et comment c’est qu’elle me fait ? Y’a des grands couloirs avec des colonnes en marbre et des huissiers ? Pour les …siers j’su pas sûr, des avocats p’têt… mais pour les couloirs, oui. C’est immense même que j’y déjà fait des glissades. Et d’ajouter en joignant les mains comme si elle se mettait à prier devant la vierge de Jalhay : « j’ai toujours su qu’on reconnaîtrait un jour en vous l’homme de lettres ».
J’dis rien pour pas la décevoir. J’écris une lettre par an et encore en y collant un timbre déjà cacheté, mais elle semble si fière de m’apporter un gobelet de café avec un speculoos quand on regarde « les feux de l’amour » que je la laisse soupirer en portant sa main pleine de bagues sur une poitrine pleine de graisse.
Bon, c’ est pas tout ça, j’dois y aller. Aujourd’hui je fais 9 - 13, je travaille avec Fatima et on a encore le bureau du Secrétaire Perpétuel à faire…