L'ACTU-magazine c'est quoi, ça sert à quoi ?
une interview de Bob Boutique
le dictionnaire des auteurs de Chloe des Lys
pour accéder au site officiel de Chloe des Lys
pour accéder au forum. Réservé aux seuls auteurs de Chloe des Lys
pour accéder à la chaîne YouTube de Chloe des Lys
pour accéder au site de Arts et Lettres
pour accéder au site d' Aloys
pour accéder à la page facebook d' ACTU-tv
pour accéder à la page facebook de Chloe des Lys
pour accéder à la page facebook de Arts et Lettres
Qu'est ce qu' ACTU-mag en quelques questions/réponses
Qu'est-ce qu' ACTU-tv en quelques questions/réponses
Le blog d' ACTU-tv
podcasts des émissions d' ACTU-tv
C’est quoi ACTU ?

Un site comme il en existe des milliers sur le Web et que nous avons initié en 2009 pour parler de l’activité culturelle de nos amis et des amis de nos amis….

C’est typiquement Belge ?

Plus du tout. Comme la plupart de nos amis sont Belges, nous évoquions au départ principalement des activités belges. Mais depuis,le concept s’est étendu et les français débarquent de plus en plus souvent dans cette page.

Précisément, parlons-en du concept…

Très simple. Parler de ce que les gens font, du moment qu’ils y mettent de la passion. Peu importe que ce soit très bon, bon ou même moyen . Peu importe que ces « artistes » soient connus ou professionnels.

Un club de théâtre amateur qui répète deux fois par semaine pendant six mois, pour jouer trois soirs devant un parterre clairsemé, a autant de mérite qu’une troupe chevronnée qui obtient deux minutes de télé avant chaque spectacle.

Nous ne cherchons pas non plus à tout citer. A quoi bon ? Les médias le font mieux que nous. Le but est de faire une ‘tit place aux « sans grades » qui essaient, démarrent, insistent et surtout : progressent. Chanteurs, peintres, écrivains, dessinateurs, poètes, conteurs, acteurs…

Pas de règles ni de limites, sauf la religion, la politique et le sexe. Ca, on n’y touche pas. Nous avons des opinions bien sûr, mais ce n’est pas l’endroit pour les exprimer. Point.

Combien êtes-vous pour gérer tout ça ?

Au début une seule personne et c’est bien normal. Mais depuis quelques temps, avec l’extension de la formule, des amis sont arrivés qui nous envoient des reportages, des photos, des idées ou des notes de lecture… Il y a un an, on se demandait le lundi matin ce que nous allions faire paraître dans la semaine. Maintenant, c’est le contraire… nous devons trier.

Entre quoi et quoi ?

La vraie info et le communiqué marketing qu’on retrouve partout. Annoncer les Francofolies de Spa dans ACTU, ça n’a aucun sens. Tout le monde sait que ça a lieu et on voit les affiches partout. Mais signaler que le musée Emile Verhaeren de Roisin a créé un salon du livre pour les auteurs de la région montoise... oui. Ca c’est tout à fait dans nos cordes.

On a parfois l’impression que l’éditeur Chloe des Lys règne en maître dans ACTU ?

Normal. Non seulement il a accepté de publier le premier recueil de « Contes Bizarres » du créateur de ce site, mais il nous a permis par la suite de rencontrer des dizaines d’auteurs de sa maison d'édition, dont beaucoup sont devenus des ami(e)s. Ceci dit, les autres existent aussi. Nous suivons ainsi de très près des amis comme Pierre Guelff qui est chez Jordan, Christine Brunet chez Pierregord, Jean Vigne, Claude Colson, Anaïs Valente… et beaucoup d’autres.

Au fond, Chloe des Lys est plus qu’une maison d’éditions à compte d’éditeur ( en clair : qui vous publie sans que vous ne deviez investir le moindre cent ), c’est un véritable mouvement littéraire. Nous avons lu une centaine de leurs bouquins et sommes sidérés par la diversité, la richesse et surtout la vérité de ces écrits.

Tout ce qui sort de là est bon… rien à voir avec les remakes et re-re-copies des grands auteurs à succès parfois excellents, il est vrai... Rien à voir non plus avec les écrivains officiels subsidiés par le Ministère de la Culture, pour qui on crée des prix comme on offre des sucettes. On pourrait citer des noms, un peu connus dans les cercles littéraires, mais dont les livres sont barbants à mourir, et qui ne vendent rien, en dehors des commandes obligées des bibliothèques publiques.

En outre, ils sont pratiquement tous de la même tendance politique. Curieux non ?

Soit. Chloe des Lys n'a jamais touché un cent de subsides et n'en veut pas.

Et vous arrivez à vendre ?

Autant que la plupart des autres. Parce qu’on se démène, on organise des séances de dédicaces, on participe aux foires financièrement à notre portée etc… et le résultat très concret de tout ça est que nous sommes devenus le premier éditeur de romans du pays !

Ceci dit, le boss de CDL, Laurent Dumortier a toujours été très clair. Tout le monde peut s’en aller quand il veut, si ça marche pour lui, et sauter dans le train d’un éditeur plus important et mieux distribué. C’est un pur ce mec… un peu fou, mais un pur.

Et l’avenir ?

Nous avons plein de projets. Un site qui continue à se développer, une web-télé ACTU-tv qui s'installe doucement dans le paysage médiatique et qui vient par ailleurs de nouer un partenariat avec Arts et Lettres de Robert Paul, un des sites culturels le plus important de Belgique... Idem pour Aloys.com de Christine Brunet avec qui nous travaillons en parfaite synergie.

Mais essayons avant tout de consolider ce qui existe. Plus ACTU-magazine sera vu et plus son impact médiatique sera utile aux auteurs que nous essayons de promouvoir.

Précisément, comment choisissez-vous cet ordre de passage, au petit bonheur la chance, selon vos humeur ou copinages ?

Pas du tout. En plein accord avec Laurent qui soit dit en passant ne nous a jamais demandé de parler de qui que ce soit, à commencer par lui-même.

Pour simplifier: nous évoquons ‘les évènements’.

Lorsqu’un auteur, nouveau ou non, reçoit le premier exemplaire test de son livre, on peut déjà en préparer la promo, en l’ interviewant par exemple et en publiant des photos. Le but est bien sûr de préparer le terrain, mais également de lui apporter un peu de répondant vis à vis de sa famille et de ses amis qui parfois le relancent avec ironie ou scepticisme en lui demandant "et alors ? Ton bouquin ? Il va sortir..."

Lorsque le bouquin est enfin référencé (cela prend parfois beaucoup de temps) on en reparle une deuxième fois, avec un scan de la couverture et des commentaires sur le contenu.

Une fois que le livre a démarré sa vie, on continue à en parler chaque fois qu’il se produit quelque chose de significatif : un article de presse, un passage radio ou télé ou des notes de lecture lorsqu’elles sont de bon niveau et positives.

Uniquement positives ?

C’est un choix… nous estimons à tort ou à raison qu’il y a une telle somme de travail et de vécu derrière un livre qu’on a pas le droit de le descendre en flammes. Il existe des revues et sites pour ça, qui jouent parfaitement leur rôle. Pas dans ACTU.

Et si c’est mauvais ?

Un, c’est très subjectif.

Deux, rappellons que tous ces livres ont été retenus par un comité de lecture dont tout le monde reconnaît la très grande qualité. Disons que nous avons pris le parti de ne pas écrire de commentaires laudatifs sur un bouquin que nous n'aimons pas. Mais d’autres le feront peut-être, parce que cela leur a plu… la page est ouverte.

Un dernier point important : ACTU-magazine est aussi un outil. Toutes les infos qui y passent sont archivées et peuvent par la suite être recopiées sans la moindre autorisation, pour servir un blog privé ou être insérés dans un dossier de presse.

Tout aussi capital, le site tourne à une telle allure, que la moindre info qui y circule se retrouve presqu’aussitôt dans la première page de recherche de Google, puis sur facebook, bientôt twitter etc.... Ce qui n’est pas à négliger.

En gros ACTU-magazine sera ce que vous voudrez bien en faire.